bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

CSD Essonne | Métropolisation/Fusion intercommunale : journée d’étude le jeudi 10 septembre 2015

[rouge]AGENTS TERRITORIAUX,
POURQUOI SOMMES-NOUS TOUTES ET TOUS
CONCERNÉ-E-S PAR LA RÉFORME TERRITORIALE ?
[/rouge]

Au coeur de cette nouvelle organisation du territoire, une seule idéologie : la rentabilité financière

Guidés par une politique libérale et austéritaire, illustrée récemment par le « Pacte de
Responsabilité » et ses baisses de dotations aux collectivités, les gouvernements successifs se sont attaqués à l’organisation territoriale avec au programme : fusion de régions, création de métropoles, fusions intercommunales,…

Ce qui nous attend ? Les mêmes recettes que celles employées dans les entreprises privées : fusion de services, diminution de personnel, liquidation de services, externalisation…

Les communes seront vidées de leurs pouvoirs, de leurs compétences et de leurs moyens d’action au profit d’intercommunalités gigantesques et de « super-régions » sans la moindre cohérence et les Conseils Départementaux resteront régulièrement menacés de disparition !

Cette forme d’organisation éloignera toujours plus les citoyens des centres de décision et de gestion des services publics qui immanquablement seront différents d’un territoire à l’autre. Dans le même temps, l’État poursuivra allègrement ses transferts de compétence.

L’égal accès de la population aux services publics, déjà mis à mal, ne sera plus qu’un lointain souvenir.

Si nous ne réagissons pas vite et fort, l’impact de cette réforme pour les agents territoriaux est clair : accélération du non remplacements des agents qui partent en retraite, augmentation de la charge de travail, pseudo négociations pour augmenter le temps de travail et réduire les avantages collectifs, multiplication des emplois contractuels.

[rouge]Et, évidemment, accroissement notable de la sous-traitance aux entreprises privées, avec leurs salarié-e-s précaires payé-e-s au lance-pierres.[/rouge]

Pour nous, agents territoriaux, il s’agit non seulement de défendre l’emploi public statutaire, mais aussi de défendre la qualité du service rendu aux citoyens.

En Essonne, les communes et les intercommunalités sont touchées de plein fouet :
· certains territoires entrent de plain-pied dans la Métropole Grand Paris
· d’autres s’inscrivent dans le jeu des propositions/contre-propositions faites aux élus sans aucune consultation des populations concernées.
· d’autres n’apparaissent pas dans le schéma actuel de refonte territoriale mais seront touchés par la mécanique de démantèlement mise en place.

[rouge]Rendez-vous le jeudi 10 septembre à partir de 9h00 à la Maison des Syndicats d’Evry pour une journée d’étude sur la réforme territoriale en Essonne[/rouge]

[rouge]AVEC LA CGT J’AGIS POUR[/rouge]

=> [rouge]Des moyens financiers[/rouge] à la hauteur des besoins pour le service public et l’emploi public
=> [rouge]Un alignement par le haut des garanties et droits des agents,[/rouge] en particulier sur la rémunération, le temps de travail, les activités sociales et culturelles, la protection sociale complémentaire, les déroulements de carrière (gestion collective et refonte des carrières), le caractère statutaire de l’emploi public, la résorption de l’emploi précaire
=> [rouge]Des études d’impact préalables aux transferts de personnels[/rouge] et de missions et la garantie de conditions de travail respectueuses des agents
=> [rouge]Le respect plein et entier de la démocratie sociale, du syndicalisme,} [/rouge] de son rôle de représentation des agents, et de ses moyens de fonctionnement et d’intervention (CT et CHSCT)

Télécharger au format PDF

Tract à diffuser pour le 10 septembre 2015

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip