bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Nouvelle victoire pour les citoyens européens et pour l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) du droit humain à l’eau !

Une autre étape importante pour le droit humain à l’eau a été franchie, aujourd’hui 8 septembre 2015, avec le vote du Parlement européen pour exiger de la Commission Européenne de faire des propositions législatives concrètes pour reconnaître le droit humain à l’eau et à l’assainissement tel que défini par les Nations unies.

C’est une victoire pour les partisans du droit à l’eau mais également pour la démocratie dans l’Union européenne.

Après le rapport du Comité économique et social appelant la Commission Européenne à agir en apportant des réponses concrètes aux demandes de l’ICE du droit humain à l’eau, ce vote est un nouveau support aux 1,9 million de signatures recueillies durant la campagne de l’ICE. La Commission européenne ne peut pas ignorer la forte demande d’une législation concrète.

Le Parlement européen a rejeté tous les amendements qui visaient à « édulcorer » l’esprit des exigences de l’ICE. Jan Willem GOUDRIAAN, vice-président de l’ICE, a communiqué : « L’exclusion explicite des services de l’eau de la directive sur les concessions et des négociations commerciales est une demande de longue date que le Parlement Européen a soutenu ». Il ajoute : « Il est très important que les membres du Parlement Européen aient pris en compte les exigences des citoyens sur les questions de l’eau. Nous continuerons à travailler jusqu’à ce que l’Union européenne reconnaisse l’eau et l’assainissement comme un droit humain. ». Il conclut : « Aujourd’hui est un jour de joie ».

Communiqué

Article publié le 1er juillet 2015

Initiative Citoyenne Eau

Ce jeudi 25 juin 2015, le Comité de l’environnement, celui de la santé publique ainsi que celui du développement ont voté l’envoi d’un message fort à la Commission européenne (CE) pour agir en faveur du droit humain à l’eau.

Un rapport présenté par le député irlandais Lynn BOYLAN (GUE / NGL) a été adopté par une majorité absolue des membres de ces Comités. Il sera donc discuté puis voté en séance plénière du Parlement Européen.

Ce rapport exige de la CE qu’elle agisse en réponse à la première Initiative Citoyens Européens (ICE) réussie, initiative qui appelle à la mise en œuvre du droit à l’eau dans la législation de l’Union Européenne (UE) tel que défini par les Nations Unies en 2010. Il appelle également l’UE à ne pas pousser à la privatisation de l’eau à travers des mesures d’austérité et de promouvoir activement plus de partenariats public/public (PUP).

Ce rapport renforce également la demande de l’ICE d’exclure l’eau et l’assainissement des règles du marché intérieur (comme la communication de la CE a déclaré) et de tout accord commercial.

Tous les acteurs qui ont menés à bien l’ICE du droit humain à l’eau et à l’assainissement, dont la CGT, tiennent à remercier tous les députés qui écoutent la voix de plus de 1,8 millions de citoyens signataires.

Lire sur le site de l’ICE

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip