bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

PM Infos n° 4 janvier 2015

Déclaration lue par les représentants CGT lors de la rencontre entre Monsieur le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Baroin Président de l’AMF, Monsieur Estrosi Président de la CCPM et les organisations syndicales de Policiers Municipaux le 26 janvier 2015

Monsieur Le Ministre,
Mesdames, Messieurs,

Tout d’abord, nous vous remercions d’avoir inclue la Police Municipale dans cet hommage national. Au travers de cette action, vous avez ainsi rappelé que les Policiers Municipaux œuvrent chaque jour avec les mêmes risques que les forces de sécurité de l’Etat pour accomplir leurs missions.

Sans se substituer aux services de l’Etat, complémentaire en matière de sécurité publique, il est grand temps de donner les moyens de défense et de protection aux Polices Municipales pour occuper pleinement la place, qui est la sienne, en matière de sécurité publique au travers des pouvoirs de police du Maire.

A l’heure où nous parlons d’unité nationale, il n’est pas possible de nous opposer à la libre administration des communes ! Il est rappelé sans cesse que le Maire est acteur de la sécurité publique dans sa commune. Des CLSPD, des CLAP, des conventions de coordinations sont mises en place où les Agents de Police Municipale travaillent chaque jour aux cotés de vos services dans un même but.

Il faut donc maintenant que nos élus arrêtent de se dérober face à leur responsabilité.

Nous demandons maintenant des mesures concrètes et rapides pour doter les Polices Municipales de moyens de défense et de protection adaptées, à l’instar de nos col-lègues nationaux (armes de différents types, gilets par balles, moyens radios etc…).

Il est l’heure d’avancer :
- Sur la création de la Police Territoriale (fusion des Gardes Champêtres et des PM et formation communes de ceux-ci)
- Sur l’accès aux différents fichiers (FNPC et SIV),

Et de reconnaître également notre profession en ouvrant un volet social :
- Revalorisation des salaires et refonte des grilles indiciaires, notamment pour la catégorie c,
- Rendre l’ISF obligatoire au taux de 20% et de l’inclure dans le calcul des retraites,
- Reconnaissance de la pénibilité et de la dangerosité (travail de nuit, horaires décalés, insécurité ...).

La sécurité est l’affaire de tous, alors aucune dérobade. Coordonnons efficacement toutes les ressources disponibles concernant la sécurité en France. Une réunion tripartite (Gouvernement, AMF et Syndicats) doit avoir lieu le plus rapidement possible.

Des actions concrètes doivent être prises.

IL EST URGENT D’AGIR, MONSIEUR LE MINISTRE, IL Y A TROP LONGTEMPS QUE NOUS ATTENDONS !

Télécharger au format PDF

PM Infos n° 4 janvier 2015

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip