bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

PM Infos n° 3 janvier 2015

Maintenant le débat doit être ouvert !

Partout en France, nous avons pu assister à des rassemblements en hommage aux victimes du terrorisme.

Ces déplacements ont été accompagnés de mesures de sécurité, encadrées inévitablement par des Policiers Municipaux.

Il devient urgent que l’on définisse clairement la place de la Police Municipale au sein de la sécurité en France.

Tous les jours, en application des conventions de coordination, les Policiers Municipaux sont complémentaires en la matière et œuvrent pour assurer cette mission avec les mêmes risques que les Forces de Sécurité de l’Etat.

Il est temps que nos responsables politiques agissent avec courage et lucidité.
Il faut que nos élus arrêtent de se voiler la face et surtout de se dérober face à leurs responsabilités, indéniables.

A l’heure où nous parlons d’unité nationale, peut-on mettre à l’écart quelques 20 000 Policiers Municipaux ?

Les conditions de travail de nos collègues policiers municipaux se sont dégradées, malgré la dangerosité de leurs missions. Ces dégradations sont les conséquences des réformes successives qui ont également engendré des baisses drastiques des moyens des forces de sécurité étatiques.

Mais, pour la CGT, la Police Municipale n’a pas vocation à se substituer aux services de l’Etat. Elle est et doit rester une Police de proximité et de prévention. L’Etat quant à lui se doit d’assumer pleinement ses responsabilités de garant de la sécurité publique et de l’intégrité physique des personnels.

La sécurité est l’affaire de tous, alors aucune dérobade ! Coordonnons efficacement toutes les ressources disponibles concernant la sécurité en France. Maintenant le débat doit être ouvert !

Télécharger au format PDF

PM Infos n° 3 janvier 2015

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip