bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Travailleurs sociaux | 27 juin 2014 : Les travailleurs sociaux du Grand Sud ont dit stop au gouvernement

Vendredi 27 juin 2014 Assistants de service social, Éducateurs spécialisés, Conseillers en économie sociale et familiale, Éducateurs de jeunes enfants ; nous étions nombreux à investir les Assisses Interrégionales du Travail Social.

Avec nos collègues des Hautes Alpes, du Vaucluse, du Var, du Gard, des hôpitaux, de la Caf, de l’éducation nationale, des associations… nous avons dit stop à un processus d’évaluation du travail social au sein duquel Jamais ni la question des financements des politiques sociales n’est évoquée, ni celle du déblocage en urgence d’un fonds pour faire face à l’explosion de la misère ou à la Protection de l’Enfance.

Le 31 janvier comme le 18 avril 2014, déjà, nos organisations syndicales avaient alerté le Direction Régionale Jeunesse et Sport en charge de la mise en œuvre de ces assisses sur l’urgence à revoir l’organisation même de ces Assises tant sur la forme que sur son contenu.

Venus nombreux pour obtenir l’ouverture de négociations avec la Ministre des Affaires Sociales sur le cahier revendicatif suivant :
- mettre au cœur de ces Assises la question des financements des politiques sociales,
- débloquer un fonds d’urgence pour les populations les plus précaires et pour la mise en œuvre de la protection de l’enfance
- garantir un travail social, promoteur de droit et de lien social ;
- accéder à la reconnaissance des diplômes d’État des professionnels au niveau Bac+3 ;
- traduire cette reconnaissance par un reclassement en catégorie A dans l’ensemble de la fonction publique ; et au niveau salarial dans les conventions 66 et 51 et des organismes de sécurité sociale ;
- débloquer des budgets garantissant aux étudiants en travail social les gratifications des stages ;
- enfin, exiger une approche globale et non fractionnée du travail social.

Nous avons signifier à ses représentants notre détermination à être entendus.
Refus de la ministre de nous recevoir et nos organisations syndicales renvoyées à un rendez vous ultérieur avec une secrétaire d’état dont nous connaissions l’incapacité à influer sur l’ouverture de négociations !
La Ministre officialise ainsi sa rupture avec les populations les plus fragiles et précaires et avec les professionnels du travail social. D’ores et déjà nos collègues du Pas de Callais de Metz et de Nancy pour lesquels les assises se déroulent le 9 juillet et 13 septembre sont informés de notre action.
Les Assises ne se sont pas tenues, notre action, véritable démonstration de force de travailleurs sociaux donne le ton aux autres départements et prépare la mobilisation de novembre 2014 dans la cadre de la tenue des états généraux.
Ensemble, plus forts, nous avons dit stop. Demain nous obtiendrons l’ouverture de négociations !

Tract suite action Travailleurs sociaux du 27 juin 2014
Communiqué de presse Travailleurs sociaux grève 27/06
Article ASH juillet 2014 assises TS

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip