bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Motion

Les membres de la Commission Nationale de l’UFR réunis à Montreuil le 10 mars 2004, constatent une nouvelle aggravation de la situation social (chômage et précarité, casse des services publics, retraites, santé et sécurité sociale, atteintes au Code du travail, personnes âgées, recherche scientifique, intermittents).
La multiplication actuelle des actions met en lumière le profond mécontentement des travailleurs tant dans le secteur public que privé.

Cette remobilisation sociale qui ne cesse de se confirmer doit se retrouver logiquement dans les scrutins des 21 et 28 mars prochains.

Sans donner de consigne de vote, la CGT ne se veut cependant pas neutre.

S’abstenir serait donner carte blanche au gouvernement et au patronat pour aller plus loin et plus vite dans la casse sociale de nos régions.

En conséquence, ils appellent tous les retraités des Services Publics à saisir un bulletin de vote le 21 mars pour faire échec au gouvernement et au Medef, rejeter l’extrême droite, et faire entendre leurs exigences et leurs luttes.

Montreuil, le 10 mars 2004.

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip