bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

TOULOUSE | Communiqué de presse de la CGT-CG31 sur le redécoupage cantonal et la loi de Modernisation de l’Action Publique et d’affirmation des Métropoles

Le projet de redécoupage des cantons de Haute-Garonne, annoncé par le Ministère de l’Intérieur, vient enfin d’être rendu public.

En révisant un document existant depuis la création des départements, le Ministère aboutit à une distinction de 2 pôles : la grande agglomération toulousaine (future Métropole) et la ruralité.
La Métropole compte 15 cantons, sur les 27, confirmant ainsi la primauté voulue de l’urbain sur le rural en terme de choix stratégique en matière de développement des services publics en Haute-Garonne.
Au-delà de la bataille politicienne, que ne manquerons pas de faire nos élus, le Gouvernement confirme, ainsi, son intention d’assurer la continuité de la politique Chiraquienne et Sarkosyste de destruction des services publics, particulièrement dans le rural.
En favorisant le nombre de cantons métropolitains, le Gouvernement s’assure de la prochaine majorité métropolitaine dans la gouvernance des collectivités qui compteront demain en Haute-Garonne.
L’aide aux investissements dans les communes, le maintien de l’exercice du service public dans les cantons ruraux et l’entretien régulier des infrastructures seront, à coup sûr, fortement impactés par cette décision lourde de conséquences.
Les citoyens de ces cantons ruraux n’ont pas fini de devoir se battre pour sauvegarder leur bureau de poste, leur commissariat, leurs écoles, leurs centres sociaux et leurs hôpitaux !
Sans financement, ce qu’il restera du Conseil Général, demain, ne permettra pas de maintenir, en dehors du
territoire métropolitain, un véritable service public au plus prés des usagers.

Comme le rappelait son 50ème Congrès, la CGT rejette le processus de Modernisation de l’Action Publique installé par le Gouvernement actuel, qui poursuit la logique de la Révision Générale des Politiques Publiques.
La recherche de la meilleure organisation possible des missions et du service public, avec comme priorité l’intérêt général, est pour la CGT une clef d’entrée essentielle de la politique publique.
Pour la CGT, les services publics constituent une activité économique.
Ils participent à la création de richesses en s’inscrivant dans une logique de développement humain durable en
assurant :
- de l’éducation, des formations, des soins, de la recherche …,
- l’accès à la culture, à un logement …,
- la construction d’une route, d’un port, d’une voie ferrée …,
- la fourniture de l’eau, de l’électricité, des transports, des télécommunications …,
- le rendu de la justice …,
contribuant ainsi à la richesse de la Nation.

C’est pourquoi la CGT CG 31 n’aura de cesse de dénoncer les méfaits de la Loi MAP, particulièrement en Haute-Garonne, ainsi que ceux du redécoupage établi pour la servir :

Cantons Toulouse Métropole :
- cantons 1, 2, 3, 4, 5 et 6, exclusivement toulousains
- canton 7 : inclut Brax, Colomiers et Pibrac
- canton 8 : inclut Launaguet
- canton 9 : inclut Saint-Jean et l’Union
- canton 10 : inclut Balma, Beaupuy, Drémil-Lafage, Flourens, Mondouzil, Mons, Montrabé, Pin-Balma et Quint-Fonsegrives
- canton 11 : inclut Ramonville Saint-Agne
- canton de Tournefeuille
- canton de Pechbonnieu
- canton de Plaisance du Touch
- canton de Portet sur Garonne

Le Rural :
- canton de Saint-Gaudens
- canton d’Auterive
- canton de Cazères
- canton de Bagnères de Luchon
- canton d’Escalquens
- canton de Revel
- canton de Léguevin
- canton de Castelginest
- canton de Blagnac
- canton de Castanet-Tolosan
- canton de Muret
- canton de Villemur

Consciente des enjeux forts de la Modernisation de l’Action Publique et de l’affirmation du fait métropolitain en Haute-Garonne, la CGT CG 31 organise, le 7 novembre 2013, dans l’amphithéâtre de la CARSAT, une journée conférence sur cette thématique, en présence d’élus, de responsables syndicaux et de membres de la société civile.

CGT CG 31 | Communiqué de presse

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip