bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Conseil d’administration de l’Ircantec du 25 janvier 2001

Ircantec

Déclaration de la parité syndicale

À la demande des fédérations syndicales de fonctionnaires le cabinet du Premier Ministre a mis en place un groupe de travail paritaire, chargé d’examiner notamment les réformes que nous souhaitions voir aboutir depuis plusieurs années.

Ce groupe de travail présidé par Monsieur Jean-François CHADELAT, Inspecteur des Affaires Sociales s’est réuni au cours du deuxième semestre 2000. Il a fait l’objet de discussions et d’échanges approfondis et a abouti à l’envoi d’un rapport final aux quatre ministres de tutelle.

Ce rapport a confirmé que les problèmes soulevés dont certains sont d’ordre réglementaire doivent déboucher sur des solutions rapides concernant en particulier :
- les dates d’application des augmentations de la valeur du point IRCANTEC aux mêmes dates que celles des augmentations du traitement des fonctionnaires,
- la nécessité des transferts sans coût pour l’agent entre le régime des pensions et l’Ircantec (cas des validations et des titulaires sans droit)
- le droit à la retraite complémentaire pour les CES.
- la couverture retraite pendant les périodes de chômage,
- les effets de l’abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans et des titularisations,
- l’égalité hommes-femmes pour les pensions de réversion,
- le fonctionnement du Conseil d’administration.

Les administrateurs de la parité syndicale sont prêts aux débats et aux négociations sur l’ensemble des points que nous venons d’énumérer, en précisant toutefois que nous ne saurions accepter tout atermoiement auquel les ministres de tutelle nous ont habitués.

Aussi nous demandons qu’au Conseil d’administration de mars, des propositions de la parité administrative nous soient soumises et que des négociations s’engagent dès les semaines suivantes pour aboutir à des projets de textes à examiner au conseil d’administration du 4 juillet 2001.

En ce jour du 25 janvier 2001 la parité syndicale du Conseil d’Administration de l’Ircantec, s’associe pleinement à la journée nationale d’action unitaire à l’appel de leurs confédérations et fédérations syndicales pour la défense des retraites complémentaires du secteur privé notamment pour :
- le maintien du droit à la retraite à 60 ans sans abattement,
- l’amélioration des conditions de départ anticipé,
- l’amélioration du pouvoir d’achat des retraités.

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip