bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

CGT CUS : déterminés à ne pas lâcher !

La mobilisation intersyndicale qui s’est déroulée hier, 4 avril, à Strasbourg contre la remise en cause sans précèdent des acquis sociaux (suite au passage de la CRC) n’a pas faibli.

La CGT était d’ailleurs plus que présente puisque la CGT-CUS était le syndicat le plus représenté.

La mobilisation, qui était de 2 000 participants lors du 21 mars, était au moins égale hier. Cela démontre incontestablement que les agents sont plus que déterminés à ne pas lâcher.

Cette force exprimée pour la deuxième fois consécutive doit être prise en compte par les élus aujourd’hui même durant l’ouverture des discussions. Un compte rendu de cette réunion sera fait.

La fédération CGT des services publics réitère son soutien dans l’action menée par CGT-CUS et rappelle qu’une motion a été mise à disposition auprès des syndicats qui la composent.




Article mis en ligne le 28 mars 2013 :

Les organisations syndicales ont assisté lundi dernier aux débats du conseil municipal de Strasbourg car la gestion du personnel figurait à l’ordre du jour.

Elles se félicitent, même si elles ne sont pas dupes de l’hypocrisie de
certains discours, que les élus de toutes sensibilités reconnaissent, enfin, la valeur et le dévouement des agents de la collectivité.

Elles restent dubitatives quant au contenu des propos du premier adjoint, qui ne semble pas avoir pris la mesure du profond mécontentement des agents de la collectivité et a publiquement réitéré sa détermination à appliquer dans toute leur rigidité les mesures anti-sociales déjà annoncées.

Malgré la puissante mobilisation du 21 mars dernier et la colère exprimée par 2000 agents de la CUS, il continue allègrement de se féliciter de l’existence d’un dialogue social qui n’existe plus depuis des semaines ; au point qu’il n’a même pas exploité le préavis de grève déposé par les syndicats, comme le prévoient les textes, pour réamorcer le dialogue.

Autre bel exemple du dialogue social :
C’est en pleine séance du conseil municipal, au détour d’une intervention d’un élu de l’opposition, que les syndicats ont appris un autre scandale : une partie du service d’acheminement du courrier de la CUS venait d’être privatisé.

L’intersyndicale a cependant noté avec satisfaction que le maire de Strasbourg appelait à une reprise des discussions et laissait entendre que des négociations, portant notamment sur le régime indemnitaire des agents, pourraient reprendre.

Les syndicats notent également avec satisfaction que Roland RIES a dit sa volonté de se conformer uniquement aux injonctions de la chambre régionale des comptes, ce qui correspond en réalité à une manière de dire que le rapport de la CRC doit à nouveau faire l’objet d’une lecture partagée entre l’administration et les représentants du personnel.

Les justifications apportées à l’opposition municipale par le maire de Strasbourg suite au rapport de la CRC concernant « le TRAM de BAMAKO » sont exactement les mêmes que celles que nous invoquons depuis des semaines sans être écoutés.

Comme le dit Monsieur le Maire : « Les observations de la CRC ne constituent pas une obligation pour la collectivité d’y donner suite ». Ce n’est qu’une « opinion », comme le précise Monsieur Fontanel (Adjoint au Maire et… Magistrat de la Cour des Comptes).

Très difficile en conséquence de connaître LA position des élus sur ce dossier et pour cause :
Le discours du Maire de Strasbourg nous avait laissé entrevoir une lueur
d’espoir…

L’absence de communication sur ce sujet du Président de la CUS est quant à lui plus inquiétant.

Dernière minute : L’administration
a pris contact avec l’intersyndicale :
voir notre communiqué.

[bleu]En l’absence d’annonce concrète de reprise de négociations sérieuses, les organisations syndicales appellent à une nouvelle journée d’action.[/bleu]

[bleu]Une manifestation sera organisée le jeudi 4 avril à 12h devant le Centre Administratif.[/bleu]

Un préavis a été déposé de 11h à 15h pour vous permettre de vous joindre au rassemblement

Télécharger au format PDF

Tract et communiqué

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip