bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué de presse intersyndicale CU Strasbourg : le dialogue social est mort !

Vendredi 22 mars 16h30

L’annonce de son décès est parue dans les pages des DNA du 22 mars.

Robert HERRMANN annonce en effet, que la provocation faite aux organisations syndicales en se rendant directement sur le lieu de travail des agents va continuer. Il court-circuite donc les syndicats, tout en expliquant que le dialogue social continue.

En clair, il ne tient aucun compte de la mobilisation exceptionnelle des agents du 21 mars.
Sa stratégie est claire : il joue l’usure des agents, le pourrissement du mouvement de colère.
Il ne veut plus s’adresser aux syndicats, car il les juge trop combatifs, pas assez inféodés à sa politique.

En clair : il ne veut plus parler aux syndicats mais directement aux agents…
Les syndicats qui ont un profond respect de la démocratie ne s’engageront pas dans la même voie que lui.
Ils pourraient effectivement, en suivant la même logique que lui, refuser désormais de lui parler et s’adresser directement au Maire de Strasbourg et au Président de la CUS en jugeant que ces derniers pourraient avoir une autre vision de ce que doit être un vrai dialogue social.

Faudra-t-il demander à l’exécutif la nomination d’un médiateur, pour sortir de cette impasse ?

Intersyndicale CFDT-CFTC-CGT-FAFPT-FO-SPT67-SUD-UNSA de la Communauté Urbaine de Strasbourg

Tract intersyndical 22 mars 2013

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip