bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Lettre du Conseil Général du Gard de l’intersyndicale CGT et Sud Solidaires aux Elus de la majorité

Comme vous le savez, Le personnel du CG a répondu présent à l’appel à la grève lancé par l’intersyndicale SUD-CGT. Prés de 20 % de grévistes au CG, 150 000 manifestants partout en France. En cohérence avec nos revendications nationales, nous nous battons dans le département du Gard pour :

- Une participation de l’employeur pour tous les agents à la complémentaire santé et prévoyance.
- La non application du jour de carence.
- Le doublement de la prime annuelle.
- L’arrêt de la réorganisation des services et les suppressions de poste.
- L’arrêt de la remise en cause du temps de travail.

Nos exigences n’ont pas varié depuis l’ère Sarkozy, nous avons du rajouter ce dernier point à nos revendications, c’est un comble dans un département de gauche.

Vous avez parfois manifesté, pour certains d’entre vous, votre soutien à notre lutte et votre accord avec nos revendications. Pourtant, le 31 janvier, les portes et les grilles du Conseil général se sont fermées devant nous. La police était là, vous pas !

Plus largement, nous affirmons que le choix gouvernemental de mener une politique d’austérité en matière de finances publiques entrave toute possibilité d’opérer les choix indispensables en matière de développement des missions de la Fonction publique et de l’emploi public, de juste rémunération et de reconnaissance du travail des agents.

Toutefois, il reste possible de résister à l’austérité localement en effectuant des choix politiques courageux tournés vers le progrès social.

Nous attendons, les agents attendent de votre part une prise de position claire et publique qui montrerait au personnel du Conseil Général le soutien que vous ne sauriez lui refuser.

Télécharger au format PDF

Lettre aux élus

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip