bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Lettre du syndicat CGT SAUR de Loire Altantique au Gouvernement

Le Groupe Saur est un groupe de services aux collectivités locales qui exerce sa mission de service publique dans les métiers de l’environnement : distribution d’eau, gestion des réseaux, assainissement, gestion des déchets.

La Saur intervient pour le compte de ses 10.000 collectivités clientes avec 12.000 employés en France.

L’histoire actionnariale récente du Groupe l’a conduite aux difficultés que nous connaissons aujourd’hui.

Fondé en 1933, Le Groupe Saur a rejoint le groupe Bouygues en 1984.

Le Groupe Saur est cédé fin 2004 à un fonds de pension PAI Partners, pour la somme de 1,037 milliard d’€uros avec un montage LBO.

En 2007, PAI Partners revendait le Groupe Saur pour 2,4 milliards d’€uros à un groupement d’actionnaires composé d’AXA Private Equity, CUBE, Séché Environnement, et la Caisse des Dépôts et Consignations qui a transmis ses parts au F.S.I., détenant actuellement 38% du capital du Groupe, ceci avec le soutien de l’Association des Maires de France.

Pour financer ce rachat très fortement surévalué, le groupe d’actionnaires (HIME) a emprunté à 63 banques 1,4 milliard d’€uros avec une clause de remboursement à échéance 2014 assortie de 90 millions d’€uros par an de remboursement d’intérêts qui pèse sur SAUR.

Ce montage financier, validé par les actionnaires, était et reste déconnecté des réalités économiques, ceci d’autant plus que nos activités constatent des baisses de marge de 30, 40 voire 50% entrainant des impacts économiques et sociaux forts pour notre groupe.

Cette entreprise rentable, avec des résultats opérationnels positifs, ne peut répondre à de tels engagements.

La situation actuelle du Groupe SAUR est le reflet de la dérive d’un capitalisme financier qui n’a eu aucun scrupule à se servir de l’économie réelle pour spéculer, mettant en péril un Groupe de 12 000 salariés attachés à leur entreprise, dont la qualité professionnelle est reconnue par 10 000 collectivités.

Les salariés du Groupe SAUR, considèrent que cette dette n’est pas la leur, que leur implication au sein du Groupe a toujours permis à celui-ci de se développer, de générer de l’emploi et d’être un acteur économique fort de notre pays, avec des services de proximité sur l’ensemble du territoire.

Nous, représentants du personnel du Groupe SAUR demandons au gouvernement d’agir pour préserver sa pérennité, l’emploi sur l’ensemble du territoire français, afin d’assurer la continuité de services aux 10 000 collectivités représentant 18 millions de foyers.

Vous n’êtes pas non plus sans ignorer la position de la CGT sur la gestion de l’eau en France et dans le Monde.

Cette situation nous conforte dans notre revendication d’obtenir un service public national de l’eau.

Laisser ce secteur, dont la responsabilité de santé public est indéniable, aux mains de spéculateurs, est dangereux pour l’ensemble de la population.

Dans ce contexte, nous sommes amenés à solliciter une entrevue afin de vous exposer plus en détails les difficultés rencontrées par le Groupe SAUR.

Télécharger au format PDF

Lettre au gouvernement

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip