bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Conflit des éboueurs au Grand Lyon | Déclaration intersyndicale du 22 mars 2012

CGT FNACT/CFTC CFDT FO FA/FPT UNSA UGICT/CGT
DECLARATION A LA PRESSE

Ce jour 22 mars est le 11° jour de grève des agents de la collecte du Grand Lyon (éboueurs, chauffeurs) sur les revendications suivantes sur lesquelles l’intersyndicale est toujours mandatée par les agents :
- retrait du marché non encore attribué
- maintien du service public en régie sur Lyon et Villeurbanne
- amélioration des conditions de travail et réduction de la pénibilité.

Ce jour 22 mars est aussi celui où s’exprime par un mouvement de grève massif et un rassemblement devant l’Hôtel de Communauté Urbaine ce matin, la solidarité des autres agents du Grand Lyon notamment de l’Assainissement et du Nettoiement avec ceux de la Collecte, car ils sont aussi en grève et ont déposé des revendications :
- respect du droit de grève
- sauvegarde du service public.
- amélioration des conditions de travail

Ce jour 22 mars est aussi celui où à 16h30 doit rendre son délibéré le TGI (Tribunal de Grande Instance) devant lequel ont été assignés le19/03 et le 21/03 les 7 Secrétaires Généraux des 7 Organisations Syndicales du Grand Lyon,.

La détermination des agents de la Collecte, l’élargissement à d’autres services et les soutiens des syndicats, notamment toutes les Unions Départementales du Rhône et nos Fédérations nationales mais aussi ceux qui dans la population expriment le soutien en signant la pétition et en versant à la collecte expriment tous la même exigence :
le Président Gérard Collomb doit négocier sur les revendications déposées et arrêter de jouer le pourrissement du mouvement et la répression.

Nous avons été reçus ce matin par une délégation de l’Administration conduite par M Benoit Quignon DGS ( Directeur Général des Services ) .
Celui-ci nous a exposé des propositions dont nous avons demandé la transmission par écrit .Il fixe un préalable inacceptable : tout doit se faire dans le cadre du dispositif exposé par le président le 9 mars et à partir « d’études techniques ».
CE N’EST PAS CELA UNE NEGOCIATION ENTRE 2 PARTIES QUI NECESSITE UNE AVANCEE DE PART ET D’AUTRE.
C’est pourquoi nous avons demandé une nouvelle réunion ce jour en présence du Président Gérard Collomb en personne pour négocier valablement.

NOUS APPELONS A UN RASSEMBLEMENT (67 rue Serviant Lyon 3) A 16H30 POUR PRENDRE CONNAISSANCE DE LA DECISION DU TGI.

Lyon jeudi 22 mars 2012.
13H30

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip