bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Grève des agents de la propreté du Grand Lyon | Déclaration de l’UD CGT du Rhône et de la Fédération CGT des Services Publics

Alors que les éboueurs et conducteurs de la collecte des ordures ménagère du Grand Lyon, à l’appel de leurs syndicats - CGT, FNAF/CFTC, FO, CFDT, FA/FPT, UNSA et UGICT/CGT – entament leur 2ème semaine de grève, l’Exécutif du Grand Lyon, plutôt que de négocier, assigne au tribunal de grande instance les sept syndicats ce lundi 19 mars 2012 à 18h pour « entrave à la liberté du travail ».

C’est très majoritairement que les salariés sont en grève pour exiger :
• Le retrait du projet de privatisation de la Collecte des Ordures Ménagères du Grand Lyon,
• Le maintien en régie des rondes de collecte qui le sont actuellement sur Lyon et Villeurbanne,
• L’amélioration des conditions de travail et le respect de leur dignité.

Plutôt que d’accepter la prise en compte des légitimes revendications des personnels, l’exécutif et le président du Grand Lyon préfèrent utiliser les moyens prisés par le Medef pour tenter de briser la grève. Ils font appel à des personnels intérimaires pour ramasser les poubelles de Lyon et Villeurbanne par des entreprises privées et multiplient les pressions sur les personnels grévistes (présence d’huissiers, de la hiérarchie…).

Ce n’est pas par des propos méprisants et mensongers, tels ceux du vice-président du Grand Lyon, accusant les salariés de la propreté de travailler peu pour gagner beaucoup, que ce conflit social sera résolu.
Ce n’est pas en assignant les sept syndicats du Grand Lyon au Tribunal de Grande Instance pour « entrave à la liberté du travail », comme vient de le faire Gérard Collomb, Président du Grand Lyon, que les problèmes posés seront réglés.
Habitués à ces propos et pratiques de la part du président de la République, de son gouvernement, ou encore du Medef, nous attendons de l’exécutif du Grand Lyon une autre attitude.

La Fédération CGT des Services Publics et l’Union Départementale CGT du Rhône exigent le respect du droit de grève et la prise en compte des revendications. Elles réaffirment leur soutien aux personnels du Grand Lyon et à leurs syndicats, en lutte pour le service public.

Le 19 mars 2012


Télécharger cette déclaration au format PDF :

Grève des agents de la propreté du Grand Lyon | Déclaration de l’UD CGT du Rhône et de la Fédération CGT des Services Publics

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip