bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Message de la Secrétaire Générale de la FSESP

Bruxelles, le 21 décembre 2011

Chers collègues,

L’année 2011 touche à sa fin. Nous avons été témoins, sur tout le continent, d’attaques persistantes contre les services publics et les droits des travailleurs, et ce, dans un contexte d’incertitude croissante quant à l’avenir de l’euro et au projet européen dans son ensemble.

D’immenses défis nous attendent encore, mais, pour leur faire face, nous pouvons nous appuyer sur les succès non négligeables de cette année et nous inspirer de l’action coordonnée de la FSESP autour du 30 novembre, composée d’actions majeures des syndicats, de grèves, de manifestations, de débats et de rassemblements dans toute l’Europe, contre la régression sociale et pour exiger la fin des mesures d’austérité. Comme l’a affirmé Bernadette Ségol, secrétaire générale de la Confédération européenne des syndicats (CES), « Ça suffit ! L’avenir de l’Europe ne peut pas être fondé sur l’austérité, l’insécurité et la régression sociale. »Il est intéressant de souligner que des actions ont été entreprises par les syndicats affiliés dans les pays de l’UE et de l’EEE mais également en Russie, en Ukraine, au Kazakhstan et au Tadjikistan, face au besoin de solidarité européenne et d une réponse commune aux problèmes. Voir http://www.epsu.org/a/8178

La FSESP continuera de travailler sur les propositions alternatives à l’austérité
présentées par la Commission européenne et le Conseil européen, en insistant sur la nécessité de développer les investissements dans les services publics, les infrastructures et les emplois verts et la régulation du secteur financier, afin de réduire les inégalités, la pauvreté et le chômage, notamment chez les jeunes. Nous voulons renforcer les droits de négociation collective et nous demandons le respect de l’autonomie des partenaires sociaux. Étant donné la grande proportion de femmes parmi les affiliés de la FSESP, une attention particulière a été accordée - et continuera
d être accordée - à l’impact des réductions de postes et de salaire dans la fonction publique sur le chômage et les conditions de travail des femmes.
http://www.epsu.org/a/7891

En 2012, nous allons poursuivre nos efforts pour sécuriser la taxe sur les
transactions financières (FTT)
, en coopération avec l’ISP. Après un revirement spectaculaire, la Commission européenne a présenté en septembre un projet de directive de FTT pour l UE, première étape vers une FTT à l échelle mondiale. Les revenus générés, de l’ordre de 57 milliards d’euros, par la directive proposée, devraient, selon nous, être utilisés comme apport supplémentaire pour financer les services publics et lutter contre la pauvreté. La FSESP a accueilli chaleureusement la proposition de directive, tout comme la CES et d autres organismes. Davantage de lobbying sera nécessaire en 2012 afin de contrer l’opposition de certains gouvernements de l’UE et du secteur financier, et notamment de fonds de pension.
Dans la pratique, sécuriser la FTT s’inscrit dans le travail de plus grande envergure de la FSESP en faveur de l’imposition progressive et contre la fraude fiscale et les paradis fiscaux. Voir également le plan d’action contre la fraude fiscale adopté par la FSESP http://www.epsu.org/r/575. La FSESP a également rejoint le rassemblement de l’ISP pour la TTF en marge du sommet du G20 de début novembre.

La campagne sur l’eau sera lancée en avril 2012. Notre but est d obtenir un million de signatures pour faire reconnaître le droit à l eau comme droit fondamental grâce à l’initiative citoyenne européenne. Nous allons mobiliser des travailleurs et des citoyens pour soutenir ce droit et lutter contre les conséquences négatives des politiques de libéralisation et favorables à la concurrence au sein de l’UE. Cette campagne devrait nous aider à faire évoluer l’état d’esprit actuel de l’UE, en mettant l’accent non plus sur la concurrence, favorable au marché, mais sur une approche de service public fondée sur les droits. http://www.epsu.org/a/8263

Les marchés publics continuent d’être à l’ordre du jour. La pression exercée sur les budgets publics peut aboutir à l’externalisation de services publics pour de mauvaises raisons : c’est-à-dire pour supprimer des postes et réduire les salaires. En 2012, l’UE révisera la réglementation européenne actuelle sur les marchés publics, et la FSESP, qui fait également partie d’un vaste « Réseau pour des marchés publics durables », cherchera à renforcer les dispositions contre le dumping social et salarial et à maintenir
le droit, pour les pouvoirs publics, de fournir des services en interne, notamment de la coopération public-public. Voir les « exigences clés » du Réseau http://www.epsu.org/IMG/pdf/key_demands_Green_Paperfinal_EN.pdf.
La FSESP a élaboré une déclaration commune avec la plateforme des employeurs du Conseil des communes et régions d’Europe. Cette déclaration souligne que la prestation de services de qualité et durables aux citoyens est le premier objectif des marchés publics et que les autorités locales doivent être capables de déterminer comment fournir ces services de la meilleure façon possible compte tenu de leurs capacités. http://www.epsu.org/a/7801

Le Comité exécutif de la FSESP a adopté en novembre une résolution sur les services publics qui attire l’attention sur la nécessité d’« activer » les dispositions sociales du traité de l’UE en faveur des services publics de qualité et de lier ces dispositions aux propositions législatives ayant une incidence sur les services publics, c est-à-dire les marchés publics, les aides de l’État, la politique commerciale, etc. Ces dispositions soutiennent les services publics et demandent « un niveau élevé de qualité, de sécurité
et d’accessibilité, l’égalité de traitement et la promotion de l’accès universel et des droits des utilisateurs.
 »http://www.epsu.org/a/8151

La Commission européenne prépare une Communication sur les services publics. Mais contiendra-t-elle autre chose que de grands mots sur les « valeurs partagées » de l’Europe sur les services publics ?

Même si le sommet de Durban sur le changement climatique n’a pas apporté de résultats immédiats, de nombreuses initiatives pour lutter contre le réchauffement climatique sont attendues en 2012. Nous allons nous appuyer sur l étude de la FSESP sur le changement climatique et les services publics ainsi que sur les recommandations adoptées par le Comité exécutif en avril 2011. http://www.epsu.org/a/7716

Les récentes feuilles de route énergétiques reprennent les idées de la Commission européenne relatives aux pistes possibles pour réduire les émissions de près de 100% pour le secteur énergétique européen en 2050. Une feuille de route sociale (http://www.epsu.org/a/8257) traitant de la question de l’emploi, des compétences et des qualifications devrait accompagner cette stratégie. La FSESP demande que la politique énergétique de l’Europe améliore l’accès à l’énergie pour tous et évite les conséquences sociales négatives de la hausse des prix de l énergie pour les usagers.
Nous travaillerons avec d’autres organisations afin de lutter contre la pauvreté énergétique. Des investissements ambitieux et concrets sont nécessaires, en particulier dans le domaine des énergies renouvelables. Les objectifs de l’efficacité énergétique pour les États membres occupent une place essentielle dans une stratégie future pour créer des emplois et réduire les émissions de CO2 ainsi que la dépendance de l’UE envers les sources extérieures.

Nous avons poursuivi notre travail sur les services sociaux avec des contributions au débat de l’UE sur les services sociaux d intérêt général et nous serons impliqués dans un projet visant à planifier les structures d’employeurs dans le secteur des services sociaux non lucratifs. http://www.epsu.org/a/8251

2011 a marqué la première réelle année « opérationnelle » de la fusion FSESP/ISP Europe. Un certain nombre d’éléments indiquent que nous sommes sur la bonne voie pour donner plus de poids aux travailleurs du secteur public sur tout le continent et à travers le monde. Et notamment :

  • Après la Conférence européenne sur le service public de 2010, la deuxième
    conférence européenne a été organisée en octobre, à Bucarest, pour le secteur des services sanitaires et sociaux. http://www.epsu.org/a/8103
  • Une première réunion des affiliés de la FSESP contre la corruption a eu lieu en novembre, avec le soutien du Friedrich Ebert Stiftung (FES) et du Bureau régional pour les relations de travail et le dialogue social dans le sud-est de l’Europe. Les conclusions de la réunion ont alimenté la Journée internationale de lutte contre le corruption mise en place par les Nations Unies le 9 décembre et confirmé le point de vue des syndicats selon lequel la corruption est une menace pour la démocratie et la stabilité, qu’elle freine la croissance économique et nuit à la qualité et à l accessibilité des services publics. http://www.epsu.org/a/8206
  • Le réseau jeunesse de la FSESP a été inauguré le 6 décembre. Il rassemble plus de 50 représentants de plus de 25 pays. http://www.epsu.org/a/8276
  • Lors de sa réunion de novembre, le Comité exécutif de la FSESP a décidé de renforcer le travail sur les droits syndicaux, et en particulier : de cibler les droits syndicaux en Biélorussie, en Géorgie et en Turquie, trois pays classés comme « pays à risque » par la Confédération syndicale internationale (CSI).
  • L’un des principaux axes de notre travail était la politique commerciale
    extérieure
    de l’UE, avec une évaluation conjointe avec les affiliés de l’ISP Canada sur le futur accord de libre-échange entre l’UE et le Canada.
    http://www.epsu.org/a/8117 Ce travail aidera les membres de la FSESP à influencer d autres négociations avec des pays non membres de l UE tels que l’Ukraine, la Géorgie ou la Moldavie. La signature du protocole d accord sur les aspects sociaux de la communauté énergétique par l’Ukraine et la Moldavie a représenté un succès de la FSESP et de ses affiliés dans le secteur de l’énergie.
  • Les travaux en cours avec les affiliés de l’ISP et de la FSESP dans la région méditerranéenne se poursuivront l’année prochaine avec un nouveau projet. Voir également la déclaration de l’ISP sur la Journée internationale des migrants du 18 décembre.http://www.epsu.org/a/7131

Des mises à jour sur les points mentionnés ci-dessus et des informations
supplémentaires seront publiées sur le site Internet et dans les bulletins
d’informations de la FSESP
 :

Une nouvelle année chargée nous attend. Le 29e congrès mondial de l’ISP
(http://www.world-psi.org/en/psi-29th-world-congress) aura lieu à Durban, en Afrique du Sud, du 27 au 30 novembre 2012. Nous attendons cet événement majeur avec impatience et nous avons hâte de participer à l’élaboration du prochain programme de travail avec nos collègues du monde entier.

Meilleurs voeux et bonnes fêtes de fin d’année,

Carola Fischbach-Pyttel
Secrétaire générale de la FSESP

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip