bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué de la CGT de l’office HLM de Bobigny (93)

Le 26 février dernier à l’invitation du Président de l’office, la CGT a été reçu en dehors des heures de travail, pour parler des « changements organisationnels ». Il nous a rappelé que depuis le 1er janvier notre OPH était rattaché à l’EPT Est Ensemble, que la gouvernance au sein du futur Conseil d’Administration allait changer en accueillant des membres de l’EPT, que les deux cités d’Estienne d’Orves et la Ferme étaient vendues, etc.
Pour être honnête nous n’avons rien appris de ce que nous savions déjà !

Par contre, cela nous a permis d’aborder les conditions de travail, notamment la souffrance liée à un très mauvais management, aux mutations arbitraires, à la mauvaise gestion du personnel, aux attaques contre certains salariés et représentants du personnel, aux sanctions arbitraires et avons demandé que cela cesse.

Nous avons réaffirmé que les salariés et agents œuvrent au quotidien pour un service public de qualité et auraient mérité mieux que zéro la tête à Toto aux NAO 2017, arrêtées unilatéralement par la directrice générale de l’époque. Surtout quand elle s’est vue accorder une rupture conventionnelle de 40 000€.

Rebondissement : à ce sujet le président affirme qu’aucun « chèque » ne lui a été versé.
Nous allons le vérifier mais si c’est le cas, la CGT s’en félicite.
C’est une énième victoire, et nous réclamons toujours le versement d’une prime de 400 € pour tout le personnel, car cette somme a été votée, budgétisée et provisionnée.

Au dire de ce que le président lui même écrivait lors de ses vœux concernant l’engagement des salariés et des efforts fournis tout au long de l’année, la prime de 400 € est largement méritée.

Affaire à suivre !

Communiqué

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip