bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Macron vient à Châlons-en-Champagne, on a des choses à lui dire !

Le Président Macron et son gouvernement ont décidé de laminer nos acquis sociaux, et d’appauvrir les salariés avec ou sans emploi et les retraités. Ils décident de mettre en oeuvre une méthode inacceptable, qui consiste d’une part à opposer des catégories professionnelles entres elles, comme les cheminots contre les agriculteurs, ou les fonctionnaires contre les chômeurs. Au bout du compte toutes les réformes ont le même objectif qui est de FAVORISER LE CAPITAL.

Nous sommes toutes et tous attaqués sur notre lieu de travail ou tout simplement dans notre vie quotidienne.

L’actualité sociale est chargée puisqu’il est envisagé ou déjà voté

  • la casse du statut des cheminots
  • la casse du statut des fonctionnaires
  • la casse du code du travail pour réduire le droit d’intervention des salariés
  • la réduction de l’accès à la formation tout au long de la vie,
  • la chasse aux chômeurs
  • la chasse aux réfugiés
  • la casse de notre système de retraite et la réduction de leur pension avec l’augmentation de la C.S.G.

La liste est bien longue et il est possible de faire autrement notamment en décidant une juste répartition des richesses.

A Châlons en Champagne, les agents territoriaux et hospitaliers sont en lutte, pour stopper le désastre social et la dégradation du service public relayé par le Maire de la ville et ses adjoints. Idem pour le droit à la mobilité ferroviaire en toute sécurité sans compter les suppressions de train qui pénalisent les usagers.

Si Bruno Bourg Broc, Apparu, Devaux ont décidé de rester silencieux et d’entériner la politique de Macron et de son gouvernement, la C.G.T dit STOP.

Nous exigeons :
  1. un véritable service public au service des citoyens
  2. une répartition des richesses permettant d’augmenter les salaires, les retraites et le financement de notre sécurité sociale,
  3. l’arrêt immédiat de la réforme ferroviaire et la réforme du statut des Cheminots,
  4. la création d’emplois et des moyens pour la formation professionnelle.

Tout cela est possible à condition que les salariés avec ou sans emploi et les retraités se mobilisent massivement. Des rendez-vous de protestations sont déjà pris dans les jours et semaines à venir.

Rassemblement le Jeudi 1 Mars 2018 à 17h,
à Châlons en Champagne — Place de la République

Soyons nombreux pour dire stop à ce démantèlement social.

Macron, son gouvernement et nos élus locaux doivent entendre les revendications de la C.G.T

Tract
Communiqué UD 51

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip