bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Quand la ville de Lyon méprise ses agents | Grève à l’EHPAD Marius Bertrand le 02 mars

Après plus de quatre ans de présence et de bons et loyaux services au poste d’accueil à l’EHPAD Marius Bertrand, Régine plus de 60 ans, a reçu un courrier de la direction du CCAS lui notifiant qu’elle ne comptera plus dans les effectifs du CCAS. Les agents de l’EHPAD ne cautionnent pas cette décision, dénonce l’attitude de l’administration et demande l’embauche de Régine.

Ce comportement est inadmissible de trop nombreux contractuels sont dans une grande précarité. Des contrats mois par mois avec des salaires misérables. Ces agents qui font fonctionner le service public ne peuvent n’y se loger n’y envisager l’avenir.
La ville de Lyon compte moins de 8000 agents titulaires et embauche plus de 2600 contractuels.

Ce n’est donc pas le fruit du hasard : c’est un choix conscient de management. En multipliant les emplois précaires, la Ville de Lyon dispose d’une main d’œuvre forcée à se taire, sous peine de ne pas être reconduits. La précarité nous isole pour nous empêcher de revendiquer nos droits.

La titularisation de Régine et de tous les salariés précaires utilisés comme main d’œuvre corvéable à souhait, est la seule issue envisageable pour une gestion juste et humaine des salariés de la Ville de Lyon.

Préavis de grève EHPAD Marius Bertrand
Quand la ville de Lyon méprise ses agents | Grève à l’EHPAD Marius Bertrand le 02 mars

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip