bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communauté d’Agglomération Ville et CCAS du Puy en Velay | Un accord en demi-teinte...

Comme promis, nous vous tenons informé des dernières péripéties sur la durée du temps de travail. Mr CHAPUIS, chef négociateur, nous a convoqués pour une ultime réunion de travail, le lundi 29 janvier 2018. (pour mémoire le 22 janvier 2018 : c’était 1579 heures à prendre ou le retour à 1607 heures).

Il faut croire que la raison est revenue côté employeur. Il ne parle plus de 1607 heures mais après de longues discussions, palabres, nous sommes arrivés à faire lâcher 7 heures de plus à l’employeur pour atteindre 1572 heures, sans prise en compte des sujétions pour les EHPAD, la police municipale, les ordures ménagères ... L’accord en vigueur était de 1547 heures, hors sujétions, donc le nouvel accord aura 25 heures en plus pour les agents de la Ville, du CCAS et une partie des agents de la Communauté d’Agglomération. L’employeur nous stipule que les seules organisations syndicales acceptant cet accord pourront négocier au niveau des sujétions et des projets de service, nous serons les seuls à pouvoir vous accompagner dans tous vos services…

Voici le résultat pour tous les agents de la Communauté d’Agglomération, la Ville et le CCAS du Puy en Velay :
- Temps de travail : 1 572 heures hors sujétions, à partir du 1er janvier 2019.
- Régime indemnitaire annuel pour tous les agents dans l’IFSE : 3 000 € pour les catégories C, 5 000 € pour les catégories B et 7 000 € pour les catégories A, à partir de juin 2018.
- Augmentation du régime indemnitaire (CIA) pouvant aller jusqu’à 200 euros par an, à partir de juin 2018.
- Mise en place de projet de services (conditions de travail, aménagement du temps de travail des agents, ARTT...).
- Parking : stationnement pris en charge totalement pour tous les agents à temps partiel subi, en attendant la création des nouveaux parkings.
- Participation de l’employeur de 12 € par mois à une mutuelle prévoyance maintien de salaires à partir du 1er janvier 2019.

Pour certains agents, ce sont de grandes avancées dans la reconnaissance de leur missions, pour d’autres la pilule est amère…Les collectivités devront en assumer seule la responsabilité.

Notre organisation syndicale croit en la nécessité de continuer et de défendre les salariés au mieux concernant les sujétions, les projets de service, et leurs conditions de travail.

Une réalité : le rapport de force que les agents ont créé est historique, mais malheureusement celui-ci n’a pas suffi. Loin de nous, de juger, mais plutôt de comprendre. Les agents nous ont mandatés pour accepter un temps de travail à 1568 heures, dans le contexte actuel, nous avons pris la responsabilité d’accepter les 1572 heures. Notre organisation syndicale a toujours pris ses responsabilités et continuera ainsi pour mieux vous défendre demain, nous sommes dans l’obligation d’accepter cet accord aujourd’hui.

Enfin, nous tenons à remercier l’ensemble des agents qui se sont exprimés, ont participé aux différentes actions (assemblées générales, rassemblements…) mises en place depuis début septembre 2017.

Nous vous proposons de visionner le clip vidéo qui retrace les semaines qui viennent de s’écouler, voici le lien Youtube pour le regarder : https://www.youtube.com/watch?v=qgHLSmO-EL0
Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !!!
Votre équipe syndicale CGT

Flyers 30 janvier 2018 accord en demi-teinte

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip