bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Prolifération des rats à Paris | Communiqué de presse de la CGT Paris, filière traitement des déchets, nettoiement, eau, égouts, assainissement

Ce lundi 22 janvier, différents médias ont relayé la situation vécue par les agents de la Propreté de la Mairie de Paris confrontés à la prolifération des rats sur la voie publique.

Au-delà du sensationnel des images et du buzz créé autour, c’est bel et bien le quotidien de certains agents. Il est nécessaire et urgent de travailler sur les causes de cette situation qui impacte plus généralement la population vivant ou travaillant dans la capitale.

Il s’agit d’une question de salubrité et de santé publique et sans cette démarche, il est impossible d’engager les solutions adéquates.

Personne n’ignore que l’accroissement de la présence des rats est directement lié à l’état de propreté du milieu concerné.

Lorsque l’exécutif municipal prend comme prétexte « l’incivilité des Parisiens » sur la gestion des déchets, c’est pour mieux masquer ses propres responsabilités en la matière :
- Collecte des ordures ménagères privatisée sur 10 arrondissements. Qualité de service diminuée, coût plus important pour la Collectivité,
- Très faible taux d’utilisation des engins mécaniques (bennes, etc.) faute d’effectifs humains suffisants. Cela conduit à une augmentation de la durée de présence des déchets sur la voie publique,
- Diminution des campagnes de dératisation confiées aux égoutiers dans le réseau d’assainissement,
- Sous-effectif au département faune action salubrité (DFAS) chargé de la lutte contre les nuisibles sur la voie publique du service parisien de santé environnementale, à raison de 1.8 agents en moyenne par arrondissement alors que la CGT en revendique 4.

La Mairie de Paris engage t’elle les politiques nécessaires à la salubrité et à la propreté de Paris ? La réponse est clairement non !!!

Le Syndicat CGT FTDNEEA, qui organise les agents de la Filière Propreté et Assainissement à la Mairie de Paris (DPE), agi au quotidien pour l’amélioration de la qualité du Service rendu aux usagers.

En octobre 2017, notre organisation a demandé l’ouverture d’une concertation avec la Mairie de Paris sur un inventaire des besoins et moyens réels du Service Public de la Propreté et de l’Assainissement.

Nous serons reçus dans ce cadre par la Direction de la Propreté et de l’Eau le mercredi 24 janvier 2018.

Il est encore temps pour l’Exécutif Municipal de prendre acte de l’inefficacité des politiques menées et d’agir pour un véritable Service Public de qualité au service des usagers.

Paris, le 22 janvier 2018

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip