bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Retraite

Deux remarques sur la retraite puisque nous ne sommes pas soumis au régime général mais à un régime particulier et sur les complémentaires santés pour lesquelles je n’ai pas beaucoup d’affinités. Il me semble qu’il faut remettre la Sécu au centre de toute cette affaire car comme le dit Mélenchon la sécu c’est moderne ! Et ce n’est pas une idée du passé .

Et pour la retraite la défense de notre CNRACL avec le calcul qui s’applique aux fonctionnaires territoriaux qui s’appuie sur le dernier indice (le plus haut en général) détenu pendant 6 Mois.

On voit bien à ce sujet que le projet Macron est une suppression du régime de retraite des fonctionnaires puisque la prise en compte de tous les euros cotisés pendant une carrière n’atteindra jamais le calcul sur le traitement de base. Par ailleurs, ce système sous-entend la valeur de restitution de ces euros cotisés qui comme pour la RAFP prévoit un achat de points à dix fois plus que la valeur de restitution. Nos syndiqués doivent comprendre cela.

Autre sujet : si demain la CNRACL doit absorber de plus en plus de retraités et moins d’actifs avec une diminution du nombre de fonctionnaires (120000 voire plus si on les laisse faire) et sans compter les transferts de l’état qui arrivent sans le budget, notre caisse va être à genou et on nous proposera comme solution miracle de rattraper le trou en mutualisant nottre caisse avec les autres. Jusqu’ici la péréquation n’a servi qu’ à alimenter des régimes défaillants qui n’avaient pas cotisés pendant les années post1945 ( les agriculteurs, les curés, les notaires…) et demain on nous fera porter le chapeau.

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip