bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

La traque des élus CGT continue A l’OPH d’Aubervilliers

La traque des élus CGT continue à l’OPH d’Aubervilliers.

Licenciement à l’OPH, la suite :

Projet de Licenciement contre Djénéba KAMARA, élue Cgt au CHSCT en cours de mandat !

Elle est convoquée jeudi 6 avril 2017 à un entretien préalable à un éventuel licenciement après une mise à pied conservatoire depuis le 29 mars dernier.

Dans le même temps, un comité d’entreprise extraordinaire est convoqué pour information et consultation sur le projet de son licenciement ; comme par hasard le lundi 10 avril à 14 h alors qu’un seul élu CGT pourra siéger : les 3 autres étant en vacances ou en arrêt de maladie, ce dont la direction est parfaitement informée.

Comme par hasard, ce CE aura lieu dans une salle entièrement vitrée en plein milieu du service dont Djénéba est responsable. Et alors on appelle ça comment ??

Contrairement au respect de la procédure, la direction ne s’est jamais cachée y compris en réunion sur ses intentions de parvenir, quoiqu’il arrive, à se débarrasser de Djénéba.

Tout semble démontrer que tout a été orchestré par la direction et ses complices dès la fin de son congé maternité en octobre 2016, pour l’éjecter de son poste.

La CGT appelle les élus FO au CE à être solidaires de Djénéba, à voter contre son licenciement discriminatoire dans le respect de leur mandat en exerçant leur droit de véto.

Soyons des Insoumis
Tous au rassemblement lundi 10 avril 2017 à 13 h 45
au siège de l’OPH en soutien à Djénéba.

Télécharger au format PDF

Traque des élus CGT rassemblement 10 avril

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip