bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Lettre ouverte de l’Intersyndicale CGT, CFDT, FO à Mme la Présidente du Conseil régional Bourgogne Franche Comte

Madame la Présidente,

Non, Mme la Présidente, ce ne sont pas1% des agents qui sont en souffrance et inquiets pour leur devenir dans la collectivité … Près d’un agent sur 3 au siège, près d’un sur 5 dans les lycées sont suffisamment inquiets pour faire grève. Cela ne vous interpelle pas ? Vous avez refusé de rencontrer les agents le 12 janvier, vous refusez de rencontrer l’intersyndicale qui vous demande de donner des perspectives et des garanties aux agents qui attendent depuis deux ans de voir leur avenir précisé. Quel mépris pour les agents !

Quid du dialogue social ? Le jeu des chaises musicales et de la mobilité fonctionnelle créent un grand malaise chez les agents, un stress très important, font disparaître des postes et des contractuels, impactant ainsi violemment leur vie personnelle.
Vous parlez de garantir le pouvoir d’achat aux agents en poste, mais quand on discute un tout petit peu vous parlez en fait de la rémunération seule.

Mais pour les agents, la « garantie du pouvoir d’achat », ce sont tous nos acquis sociaux :
- Les RTT qui permettent de concilier vie personnelle et professionnelle, d’éviter des gardes d’enfants …
- Les chèques-déjeuner, pour les agents du siège (et des lycées en Franche-Comté)
- La participation de l’employeur à la mutuelle,
- L’action sociale,
- Les temps et les remboursements de mission …

Nous refusons de travailler plus pour gagner moins, Nous refusons de payer la fusion au prix de nos conditions de travail.

Avant d’entrer dans la négociation, nous voulons :
- Un calendrier
- Les grandes lignes de votre projet et des garanties globales pour les agents, pour tous les éléments de leur pouvoir d’achat, pour leurs conditions de travail

Lettre ouverte Comité Régional Bourgogne Franche Comté 26012017
Communiqué de presse intersyndical Bourgogne Franche Comté

Article mis en ligne le 13 janvier 2017 :

Suite à l’appel à la grève de trois organisations syndicales, une forte mobilisation avec 300 agents devant le Conseil Régional de Dijon, les agents étaient en attente d’une annonce forte en leurs faveurs de la part de la Présidente Dufay.
A la place les agents se sont vus méprisés par le refus de la présidente à venir dialoguer avec eux.
Les trois organisations syndicales ont cependant été reçues par le Vice-Président Neugnot, aucune annonce faite pour rassurer et mettre fin au mouvement de grève, les agents sont repartis très déçus.
Une intersyndicale aura lieu ce vendredi 13 janvier 2017, pour faire le point et voir la suite à donner au mouvement.

La CGT dénonce les annonces des élus dans les médias qui ne reflètent pas la réalité du terrain.
Contrairement aux engagements de la présidente de réussir une fusion en douceur, le retard dans le calendrier de la nouvelle organisation, le manque de communication, les modalités de positionnement sur les postes (mise en concurrence des agents territoriaux), génèrent un mal-être chez les agents du siège. Toutes ces décisions impacteront nécessairement et rapidement LES AGENTS DES LYCEES.

Depuis le début de la fusion des régions, la CGT exige l’harmonisation par le haut :
Des conditions de travail, des salaires, des moyens mis en place d’exercer convenablement les missions de service public.
Les usagers et les agents ne doivent pas être les victimes de cette fusion imposée.

Depuis des années les différents gouvernements poursuivent leurs politiques de destruction massive des Services Publics.
La question du Service Public est un enjeu central dans la fusion des régions et touche tous les usagers et les citoyens. Toute notre vie quotidienne est concernée à travers les compétences de la région : l’éducation, les transports, la culture, l’économie, la formation professionnelle…

Communiqué de presse suite à l’action du 12 janvier au Conseil régional de Bourgogne Franche Comté
La CGT soutient le personnel du Conseil Régional Déclaration de la délégation CGT à l’audience du CESER du 10 janvier 2017 en présence de Mme la Présidente

Mis en ligne le 12 janvier 2017 : Tous en grève le 12 janvier au Conseil régional de Bourgogne Franche Comté

L’intersyndicale du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté- CFDT, CGT, FO a lancé pour le jeudi 12 janvier un préavis de grève.

Depuis des années les différents gouvernements poursuivent leurs politiques de destruction massive des Services Publics.

La question du Service Public est un enjeu central dans la fusion des régions et touche tous les usagers et les citoyens. Toute notre vie quotidienne est concernée à travers les compétences de la région : l’éducation, les transports, la culture, l’économie, la formation professionnelle…

La CGT dénonce les annonces des élus dans les médias qui ne reflètent pas la réalité du terrain.

Contrairement aux engagements de la présidente de réussir une fusion en douceur, le retard dans le calendrier de la nouvelle organisation, le manque de communication, les modalités de positionnement sur les postes (mise en concurrence des agents territoriaux), génèrent un mal-être chez les agents du siège. Toutes ces décisions impacteront nécessairement et rapidement LES AGENTS DES LYCEES.

Depuis le début de la fusion des régions, la CGT exige l’harmonisation par le haut :
Des conditions de travail, des salaires, des moyens mis en place d’exercer convenablement les missions de service public.

Les usagers et les agents ne doivent pas être les victimes de cette fusion imposée.

Communiqué de presse CR Bourgogne Franche Comte | 12 janvier 2017

Mis en ligne le 3 janvier 2017 :

Tous en grève le 12 janvier

POURQUOI ? … Pour dire « STOP » :

  • à la fusion au détriment des agents
  • à la casse des acquis, à la remise en cause des primes et du pouvoir d’achat
  • aux méthodes de réorganisation inhumaines de la Région

Pour QUI ?
Pour TOUS … parce que les agents du siège sont les premiers touchés, mais que la casse des acquis pour les agents des lycées est déjà programmée !

Ensemble, lycées et siège, Bourgogne et Franche-Comté, en intersyndicale…

C’EST MAINTENANT qu’il faut bouger !

COMMENT ?
1/ En faisant grève (vous n’êtes pas obligés de prévenir, même si l’administration le demande. Elle constate le jour même)
2/ En venant manifester devant l’Assemblée plénière du Conseil régional au siège de Dijon le 12/01 à 9h.

Vos organisations syndicales mettent des bus à votre disposition gratuitement pour venir de Besançon et du Jura et organisent le covoiturage. Vous avez nos coordonnées en page 1 + suivez nos blogs.
Départ à 7h20 du parking de la Rodia à Besançon
Départ 7h à l’aire du Jura Arlay,
8h à Dole aire d’Authume
… retour prévu au départ de Dijon à 15h

Journal intersyndical
Préavis de grève

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip