bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Vos Services publics menacés - Vos Services publics viennent vers vous | Demi-journée d’échanges le 21 janvier à Thiers (63)

Depuis des années les différents gouvernements poursuivent leurs politiques de destruction massive de l’ensemble des Services Publics. La question du Service Public est un enjeu de société qui concerne tous les usagers et les citoyens.
Toute notre vie quotidienne est concernée : l’éducation, la recherche, les services aux personnes âgées et handicapées, la santé, l’emploi, la poste, le transport, l’énergie, l’eau, le logement, la justice.

Notre système de Santé est menacé

Le gouvernement prévoit encore un plan d’économie pour les établissements publics de santé de 3,5 milliard d’€ imposé par le pacte de responsabilité entrainant des restructurations drastiques (fermeture de services, suppression de lits) qui deviennent insupportables aussi bien pour les patients que pour le personnel soignant. Plusieurs hôpitaux dans la Loire en font les frais (Feurs, Montbrison, Roanne, Saint Chamond). Nous sommes tous en danger.

Les finances publiques
Ce service de proximité est en danger au motif de réduction de la dépense publique. Ce sont plus de 1800 emplois qui seront supprimés en 2017 s’ajoutant aux 2000 suppressions de 2016 dans cette administration, ce qui a pour résultat pour l’usager du guichet une ouverture au public plus limitée. C’est 37000 emplois en moins en 13 ans. La facture est lourde en terme de détérioration du service rendu et des conditions de travail des personnels.

Gaz de France/EDF
Privatiser Gaz de France puis EDF va faire augmenter vos factures et détériorer le service rendu. Lorsque des investisseurs achètent des actions c’est pour faire des bénéfices...

La Poste
Jusque dans les années 2000 il y avait environ 17000 bureaux de poste, la moitié ont été transformés en APC (Agences Postales Communales) à la charge des mairies ou en Relai Poste Commerçant (RPC). L’objectif de la Poste est de se débarrasser de tout ce qui n’est pas « rentable ». La création de la Banque Postale a une logique purement financière au détriment du Service Public. Pour la distribution du courrier, les réorganisations entraînent des baisses importantes d’effectifs et la disparition de bureaux de poste avec toutes les incidences sur la 42)qualité du Service aux usagers et les conditions de travail des employés qui se dégradent de jour en jour avec des suicides pour conséquences. L’Etat veut se pencher sur l’évolution de la présence postale en zone urbaine dans le prochain contrat 2017-2019 négocié avec les Maires et la poste. Attention aux dégâts !!!

Fonction publique Territoriale
Cette fonction publique est très proche des populations. Dans nos communes elle se compose des services techniques, du personnel administratif de Mairie, du personnel des écoles maternelles et primaires (ATSEM, femmes de ménage) et quelquefois de la police municipale. Au niveau départemental c’est le Conseil Général qui gère les services : assistantes sociales, éducateurs, services administratifs, DDE, personnel des collèges, le SDISS (pompiers). Cette fonction publique rayonne au-delà du département avec le Conseil Régional où il existe aussi une multitude de services publics qui sont indispensables à chaque citoyen mais qui sont également vulnérables. La convoitise des entreprises privées encouragée par un manque criant de financement des collectivités territoriales est accentuée par la loi de décentralisation. Les collectivités sont les premières en difficulté, elles ne peuvent plus assurer les services publics de base : les services de voirie en souffrent, des crèches ferment, les écoles sont surchargées, les piscines et bibliothèques sont contraintes de réduire les heures d’ouverture. Ces services doivent rester publics, les usagers ont leur mot à dire, les citoyens doivent être partie prenante pour la pérennité des Services Publics.

Les transports
Les problèmes de pollution liés au développement des transports prennent une place prépondérante dans la préoccupation des citoyens de notre pays. Or on constate que le Gouvernement a choisi de favoriser le « tout routier » tels les « cars Macron », un paradoxe au lendemain de la COP 22 ! Nous formulons le vœu pour les années à venir que nos responsables politiques donnent la priorité aux transports en commun. Les accès et les centres des grandes agglomérations de la région sont asphyxiés par les choix financiers privilégiant la route (Lyon, Clermont, Grenoble, St Etienne). La seule solution pour y remédier est de développer les axes ferroviaires autour de ces villes et les dessertes aux heures de pointe à la demi-heure voire au quart d’heure. La ligne Clermont/St Etienne relie les 3° et 4° grandes agglomérations de la région. Elle doit être modernisée sans attendre avec la réfection complète de la voie, cela pourrait permettre la réouverture au trafic du tronçon central récemment fermé de Thiers à Montbrison, tout le monde a son mot à dire.

Depuis plusieurs années l’ensemble du territoire subit une réduction sans précédent de tous les services publics au nom du respect des critères de stabilité décidés par l’Union Européenne. Nous ne pouvons accepter d’être spectateurs d’une casse organisée de ces Services Publics qui font partie de notre vie au quotidien.

Mobilisons-nous pour refuser l’inacceptable.
Les Unions Locales CGT de Thiers, Clermont et Boën vous invitent à une demi-journée d’échanges, les Services Publics viennent à vous se présenter, vous informer, dialoguer dans la convivialité.

Le samedi 21 Janvier 2017 de 10 h à 13 h à Thiers place Chastel (Mairie) Boissons/casse-croûtes

Un car partira
> de la place Siveton à Boën, départ 8h30
> devant la Poste de Noirétable à 9h15

Pour toute inscription téléphoner au 06-26-60-76-13

Tract
Courrier au maire

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip