bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Mobilisation massive des maisons des solidarités en Haute Garonne | Tract des syndicats CGT, SUD et FO du Conseil départemental 31

MOBILISATION MASSIVE DES MDS IL FAUT CONTINUER

La mobilisation des MDS ce jeudi 08 décembre a été exceptionnelle avec de nombreuses MDS fermées et de nombreux services fortement perturbés.

Les nombreux rassemblements devant les MDS ont permis d’échanger avec les usagers et de constater leur soutien à notre mouvement.
Le rassemblement massif devant le conseil départemental a permis de faire un constat alarmant de difficultés communes à l’ensemble des MDS.
Devant l’importance de la mobilisation l’administration a accepté de recevoir une délégation composée des représentants des organisations syndicales et des agents de chaque MDS.
Malgré notre demande d’être reçus par les élus en charge de l’action sociale nous avons été confrontés à la déception et au sentiment de mépris en étant reçus que par le DGS, le DGA RH et le DGA solidarité.

Rassemblement mardi 13 décembre 2016, 11 heures devant le Conseil départemental
Interpellons les élus le jour du débat d’orientation budgétaire. L’objectif est simple : peser pour que le budget de l’action sociale augmente, dans l’intérêt des populations, des agents et du service public.

Lors de cette rencontre nous n’avons rencontré que mépris et déni de la réalité et du vécu des agents :
Alors que des postes restent non pourvus depuis de nombreux mois sur l’ensemble des sites, le DGS nous affirme droit dans ses bottes que les moyens sont en augmentation et que « la cause » de nos difficultés est à chercher dans une « dérive de l’absentéisme » et dans des défauts d’organisation interne aux MDS.

Alors que nous constatons la fermeture d’annexes et la difficulté des usagers à se rendre dans des permanences sociales, le DGS nous répond que des annexes sont ouvertes pour un seul usager par jour et que cela n’est pas acceptable. Paradoxalement, il évoque des possibilités de tenue de permanences dans des mairies alors même que des permanences ont été fermées encore récemment.

Posture professionnelle contre café du commerce

Alors que nous pointons les difficultés liées à la délibération du 12 avril 2016 et la souffrance des travailleurs sociaux de laisser des mères avec enfant à la rue parfois victimes de violences conjugales, le DGS ne trouve rien de mieux à répondre que quand il met une femme victime de violence à l’abri dans un appartement géré par une association qu’il paie, cette dernière voit son mari. Le DGS en méconnaissant les mécanismes des violences conjugales nous assène des propos dignes du café du commerce en reprochant à ces femmes l’emprise dont elles sont victimes et faisant d’un cas particulier une généralité.

Concernant cette délibération, le DGS refuse de rouvrir un débat qui n’a toutefois jamais eu lieu informant juste que cela a permis de faire baisser la demande, alors même que ces demandes ne peuvent plus être instruites et donc plus comptabilisées. Nous lui avons renvoyé que le 115 recense plus de 90 femmes avec enfants de moins de trois ans à la rue et relevant pourtant de la compétence du conseil départemental quoiqu’en dise Monsieur le DGS.

Face au mépris, la mobilisation !

Evidemment, aucune proposition concrète de la direction n’aura été discutée durant ce dialogue de sourd.

Face au mépris, à une attitude provocatrice et à une méconnaissance de notre travail et des problématiques auxquelles les usagers sont confrontés, nous ne pouvons en rester là.
Il est fondamental de faire entendre l’ensemble de nos revendications légitimes auprès des élus de la collectivité afin qu’ils changent leurs orientations politiques et impose leur mise en œuvre auprès de l’administration.

Ce mouvement devra se poursuivre dans le temps en allant au contact des usagers, des medias et des élus locaux et nationaux…

Un préavis de grève a été déposé pour demain 13 décembre. Tous les travailleurs sociaux sont appelés à se mobiliser devant le Conseil Départemental afin d’interpeller les élus le jour du débat d’orientation budgétaire.

Mobilisation massive des maisons des solidarités en Haute Garonne | Tract des syndicats CGT, SUD et FO du Conseil départemental 31

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip