bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Territoriaux de Saint-Denis (93) l L’intersyndicale FO, FO cadres, CGT, SUD et Cfdt est fière de vous annoncer que l’union a fait ses preuves !

ON A GAGNE !!!!!!!

Après 3 jours de mobilisations des agents de tous services de la mairie, le soutien des parents d’élèves qui se sont mobilisés à nos côtés, les professeurs des écoles aussi présents, sans oublié les agents de Plaine Commune et les agents de la Ratp ainsi que des agents d’autres collectivités territoriales du 93.

LA MUNICIPALITE A CEDE
Notre Maire Monsieur RUSSIER a annoncé, le retrait définitif du projet sur le temps de travail (CA, RC, RTT, SEMAINE DE MEDAILLE ET CONGES DEPART A LA RETRAITE).

Effectivement, le projet présenté par la municipalité sur l’absentéisme doit se porter sur l’analyse des conditions de travail des agents, la souffrance au travail présente dans de nombreux services, privilégier la prévention et favoriser le bien-être au travail et non s’orienter sur « le temps de travail ».

Notre victoire est historique et cette lutte est exemplaire :
- Unité syndicale sur une revendication claire et précise !
- Unité des services : agent-e-s de service, DRH, Enfance, Enseignement, Etat civil, Accueils des mairies, Vie associative, Crèches, Service social, CCAS, Maison des Séniors, Maison des Parents, Santé, Cabinet du Maire, CMS, PMI, CTM, Culture, Sports, Vie des Quartiers, Standard, Courrier, Architecture, Achats, Jeunesse, Hygiène, Logement, Commerce, Communication, Bourse du Travail, Police Municipale, Médecine Préventive, etc.
- Unité des agents entre catégories : Catégories A, B, C
- Soutien des habitant-e-s solidaires
- Soutien de salariés d’autres secteurs

Il nous faut maintenant être vigilant-e-s. Le maire doit respecter son engagement.

Nous remercions tous les agents qui nous ont fait confiance et qui se sont mobilisés dans cette lutte.

Restons Vigilant et Unis sur nos revendications

L’union et la solidarité font la force et cette mobilisation nous l’a de nouveau démontré.


Mis en ligne le 12 novembre 2016

Le nouveau maire de St Denis, Laurent Russier, vient d’annoncer que la municipalité ne touchera pas aux congés des agents de la ville de St-Denis en grève depuis le 7 décembre contre la casse d’acquis sociaux.

C’est une grande victoire de l’implication et de la mobilisation des agents.

Une grande victoire de l’unité syndicale des syndicats CGT, FO, SUD et Cfdt de la Ville qui n’ont eu comme objectifs que les intérêts des salariés.

Une grande victoire pour le syndicat CGT des territoriaux de St-Denis.

L’apaisement va permettre de travailler sur de vraies pistes contre la souffrance et le mal-être au travail et toutes les problématiques identifiées et cela très rapidement. La CGT y prendra toute sa place.

Lutter c’est vivre, c’est exister, c’est s’approprier son présent et préparer son avenir.

Territoriaux de Saint-Denis (93) l L’intersyndicale FO, FO cadres, CGT, SUD et Cfdt est fière de vous annoncer que l’union a fait ses preuves !

Article mis en ligne le 2 décembre 2016 :

- Mardi 29/11 : AG des communales et communaux de la mairie de St Denis contre la casse des congés (11 jours en moins + la semaine de congés médaille après 20 ans de service en mairie) : A cette AG 500 collègues votent la grève à partir du mercredi 7 décembre, dans la foulée SUD et FO déposent un préavis de grève reconductible. Côté intersyndicale, au début FO appelle à l’AG du 29 et assure l’animation de l’AG avec la CGT, SUD intègre l’intersyndicale et demande à la CFDT de s’y joindre également.

- Le mercredi 30/11 : A la demande de l’AG tous les syndicats s’unissent en intersyndicale et produisent 2 tracts, l’un pour les collègues avec appel à la grève reconductible à compter du 7 décembre 2016, l’autre en direction des habitant-e-s pour appeler à la solidarité et à nous rejoindre mercredi midi devant l’Hôtel de Ville. En effet nos collègues arrêtés ne sont pas suffisamment remplacés, ceux qui sont en poste prennent alors en charge le travail des collègues et se fatiguent à leur tour, cela dégrade le service public et la mairie utilise les arrêts des collègues pour opposer communaux et habitants.

- Jeudi 1/12 les tournées syndicales commencent sur les différents sites de la ville.

- Vendredi 2/12 : La municipalité envoie un communiqué sur toutes les boites mail communales, pour dire que tout va bien, qu’elle met à plat son projet et organisera des tables rondes par direction avec les syndicats pour discuter des suites. Alors que ce communiqué est envoyé sans consultation des syndicats, les collègues s’interrogent, grève ou pas grève, la mairie a reculé sur nos congés ? NON. L’intersyndicale FO/CGT/SUD/CFDT est reçue par la municipalité le vendredi à 10h, elle réitère son mandat que l’AG lui a donné et qu’elle soutient "Le préalable à toute négociation, c’est l’engagement de la municipalité à ne pas toucher à 1 seul jour de nos congés". La municipalité ne s’engage qu’à remettre les choses à plat. Cela ne veut rien dire : Mettre à plat c’est reproposer d’autres choses, y compris potentiellement des congés supprimés, les syndicats veulent donc un engagement écrit sur la sécurisation des congés comme préalable à toute discussion. Pas d’engagement de la Municipalité, l’intersyndicale unie quitte la table de négociation. Les tournées syndicales reprennent sur les sites, nous expliquons aux collègues que le communiqué de la mairie est un leurre, et que la mobilisation est bien maintenue.

- Samedi 2/12 - Conseil municipal extraordinaire : Monsieur Didier Paillard cède son siège de Maire à Monsieur Laurent Russier. Ce dernier est élu par le conseil municipal. De nombreux-euses Dionysien-ne-s se présentent à la porte de l’Hôtel de Ville pour assister à cet événement ouvert au public. De 8h30 à 9h, les habitant-e-s ainsi que les collègues mobilisés peuvent entrer dans l’Hôtel de Ville. Arrivent 8 personnes de couleur black, les vigiles à l’entrée leur refusent l’entrée les prenant pour des habitants de l’Attieke (centre social autogéré). Il s’agit en réalité de membres de l’association franco-malienne de St Denis invitée par Bally Bagayoko. Le syndicat SUD évoque une gestion raciste de l’accès à l’Hôtel de Ville et demande au DG au personnel présent sur les lieux d’alerter les élus sur cette pratique inacceptable. Il dit non de la tête, mais on lâche pas l’affaire. Après une situation un peu tendue en pied de mairie, ces personnes peuvent accéder à l’Hôtel de Ville, mais l’accès est refusé à tous les syndicalistes, et agents de la ville, puis finalement à toute personne qui souhaite assister à ce conseil municipal extraordinaire. Une soixantaine de personnes se retrouvent alors devant l’Hôtel de Ville sans accès à l’intérieur. Un élu descend pour faire ouvrir les portes, en vain. Mais des collègues étaient déjà à l’intérieur depuis 8h30 et comme la mairie est notre maison, deux réprésentant-e-s syndicaux de SUD et FO prennent un autre accès à la mairie pour accéder au conseil municipal extraordinaire. Nous arrivons au moment de l’appel des présences des élus, madame Haye qui préside l’appel demande si des personnes ont des mandats concernant cette réunion. Conformément à ce qui a été demandé par de nombreux collègues et comme l’intersyndicale s’y est engagée, nous prenons la parole pour dire que nous avons le mandat des syndicats de la ville de St Denis et d’une AG de 500 collègues pour refuser l’attaque sur nos congés. Personne ne nous a hués et personne ne nous a applaudis, en bref vrai malaise en terre de gauche. Nous avons rappelé que nous ne sommes pas corporatistes, pour preuve nous communaux avons fait près de 2500 journées de grève à la mairie de St Denis contre la Loi Travail qui nous touche de manière marginale mais qui aura des conséquences dramatiques pour nos publics les précarisant davantage. Nous donnons donc RDV, aux habitant-e-s présents au conseil municipal, ce mercredi midi devant l’Hôtel de Ville pour échanger ensemble communaux-Dionysiens.

- Dimanche 4/12 : Des camarades de la section SUD avec l’aide de l’Union Locale Syndicale SUD/Solidaires St Denis produisent un petit clip d’appel à la mobilisation.

- Lundi 5/12 : CGT/FO/SUD tractent ensemble les tracts intersyndicaux CGT/FO/SUD/CFDT devant le centre administratif dès 8h, les tournées continuent sur les sites et nous voyons bien que les collègues vont être ultra mobilisé-e-s. Sur quelques écoles, des parents tractent pour appeler à rejoindre le rassemblement communaux-habitants devant la mairie mercredi.

St-Denis Mobilisation Décembr 2016 - Tract Intersyndical
St-Denis Mobilisation Décembr 2016 - Tract Intersyndical 2

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip