bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Les luttes, semaine du 14 au 18 novembre 2016

-  Le Havre : les heures d’infos syndicales le 14 novembre convoquées (CGT et FO) contre l’application du Rifseep, ont réunis plus de 200 agents.
- Auch : grève massive cette semaine (CGT et FO) contre la remise en cause du temps de travail. Lundi soir, les agents occupaient l’hôtel de ville. Jeudi, 450 agents sur 800 rassemblé devant la mairie. Le maire est obligé de venir en urgence et d’accepter la négociation, au cours de laquelle il finit par concéder le maintien global du régime actuel de temps de travail.
- Reims, Reims Métropole, CCAS de Reims (CGT et CFDT) pour les 100 euros minimum pour tous, contre le Rifseep le 14 novembre. 200 agents décident d’occuper les locaux de la mairie le 14 novembre.
- Aulnay-Sous-Bois à l’appel de la CGT, grève de la petite enfance le 15, contre la dégradation des conditions de travail et la casse du service public. Plus de 100 agents répondent à l’appel.
- Conseil Départemental de Seine Maritime, grève le 16 novembre contre la réorganisation des UTAS et la mobilité forcée de 380 agents (CGT et FO). En début de semaine, de peur de la mobilisation, l’exécutif du CD suspend la mise en oeuvre du redéploiement, dont la première charrette concernait les cadres. Le 16 novembre, 200 agents du CD (venant de tout le département, souvent délégués par leurs collègues qui ne peuvent pas se déplacer) en manifestation devant le siège.
-  Cherbourg en Cotentin : grève le 16 novembre à l’appel de la CGT avec FO, CFDT, FAFPT, contre le projet de l’administration de revenir sur le temps de travail, pour le maintien des jours acquis, des ponts. Plus de 1000 agents sur 2450 déclarés grévistes. La lutte a notamment permis de gagner :
- la durée annuelle du temps de travail à 1547 heures
- pour l’ensemble des agents présents au 31 décembre 2015, le maintien des droits à congés obtenus dans les collectivités fondatrices de la commune nouvelle (pour les personnels en place).
- la confirmation d’une compensation de la perte de la prime annuelle pour les agents qu’ils l’ont perdue (remplaçants, saisonniers...)

- Conseil Régional d’Île de France (CGT, SUD, CFDT, FSU) : grève le 17 novembre contre les suppressions d’emplois et les réorganisations en open space. Rassemblement massif devant le siège. Affolée, la présidente du CR, Valérie Pécresse accepte d’ouvrir des négociations.
- Toulouse le 17 novembre à l’appel de la CGT, grève contre les suppressions de poste, contre la politique de privatisation de la Mairie, pour les 32 heures… 200 agents présents au rassemblement notamment des espaces verts, des bibliothèques et des écoles. Refus des élus CGT, FO, SUD, UNSA, de siéger au CT qui est annulé.
- Communauté d’Agglomération Grand-Paris-Sud Essonne, (CGT, CFDT, FAFPT) contre la remise en cause du temps de travail, les réorganisations...conséquences de la fusion des agglomérations. Plusieurs centaines d’agents en grève le 17 novembre.
- Département du Rhône : le 17 à l’appel de l’union départementale CGT avec les syndicats de la CPAM, de l’URSSAF, de pôle emploi, de Lyon Métropole a eu lieu une journée de mobilisation intitulée « services publics debout ! » avec débrayages contre la casse des services publics, pour le maintien de tous les accueils.

Les luttes des uns sont les luttes de tous ! Vous aussi faites parvenir vos informations, tracts, initiatives à la fédération.

La coordination des luttes FDSP CGT

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip