bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Conseil régional Ile-de-France | Très forte mobilisation devant l’hémicycle régional le 17 novembre

Une très forte mobilisation s’est exprimée ce matin devant l’hémicycle régional.


Bravo et merci à tous !

Madame PECRESSE a bien mesuré la détermination des personnels en revenant sur sa décision de ne pas rencontrer l’intersyndicale CGT, CFDT, FSU, UNSA et SUD ; Une délégation sera pourtant reçue par Mme la Présidente mardi 22 novembre.

Nous étions nombreux à attendre un geste ce matin, des élus ont relayé nos demandes en demandant des suspensions de séance. Mme la Présidente pouvait nous recevoir ce matin, elle a fait le choix de reporter. Et pourtant, cet après-midi C’est Me JOUANNO qui préside (Comme quoi c’était possible). « C’est du mépris » nous disent les collègues.

Nous serons bien au rendez-vous !
En assemblée générale du personnel, nous ferons un compte rendu du résultat des négociations avec la Présidente et prendrons ensemble les décisions sur les suites à donner à notre mouvement.

Nous voulons d’ores et déjà ouvrir les discussions sur l’open space, 1001 agents se sont prononcés contre, même à 70% !
- Nous exigeons dès aujourd‘hui que les agents dont les postes sont substantiellement modifiés soient reçus sans délai par leur supérieur hiérarchique pour se prononcer sur leur envie de rester sur ce poste et faire connaitre les besoins de formations éventuels
- Nous exigeons que les agents dont les postes sont supprimés soient avant toute suppression reçus pour se voir proposer une nouvelle affectation.

Ce sont les obligations auxquelles la collectivité doit se soumettre, nous ne tolérerons pas qu’il en soit autrement !

Nous resterons vigilants sur toutes les situations de risques psychosociaux en lien avec cette réorganisation.
Qu’il s’agisse :
-  des encadrants placés dans un conflit de loyauté s’ils ne mettent pas assez d’enthousiasme à écarter des collaborateurs/trices
-  des agents placés dans une incertitude totale sur leur futur professionnel.

Ils ne peuvent pas créer les conditions de détérioration du climat social et nous demander de jouer au pompier en leur donnant des noms des agents qui vont mal…

Ils sont inquiets ? nous aussi !

L’équipe de la CGT-SPERCRIF
Syndicat des personnels du conseil régional d’IIe de France

A l’invitation de la CGT, la presse relaie notre action : BFM, France 3, le Parisien
(vidéo bloquée ce jour pour cause de Conseil régional)

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip