bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Tract de l’Union syndicale CGT du CD de l’Oise | Avoir 18 ans dans l’Oise et être jeté à la rue... Le feriez-vous à vos enfants ?

Le Président du Conseil départemental répond le 29 juillet 2016 à la CGT, qu’il n’a pas décidé l’arrêt des contrats jeunes majeurs.

Alors que son administration redemande le 13 juillet 2016 aux travailleurs sociaux de ne pas renouveler les contrats jeunes majeurs sauf dans des situations d’handicap ou de grande vulnérabilité.

Comment le Président peut-il expliquer qu’un jeune de 18 ans en rupture familiale
- Sans avoir terminé un cursus scolaire,
- Sans avoir un titre de séjour pour certains,
- Sans avoir un travail,
- Sans avoir un soutien et un accompagnement éducatif,
- Sans toit, sans nourriture, sans argent…SEUL,

ne soit pas en situation de grande vulnérabilité ?

Ces jeunes confiés par la Justice au Président du Conseil départemental pour assurer leur protection : « en cas où la santé, la sécurité, la moralité d’un mineur sont en danger ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises… article 375 du code civil » sont jetés à la rue le jour de leur 18 ans, ils se sentent trahis et abandonnés.

Le département a su leur donner un gilet de sauvetage et aujourd’hui… il les jette à l’eau sans qu’ils sachent nager !

Le 7 septembre nous avons occupé le bâtiment Bénard à Beauvais avec le collectif solidarité jeunes migrants. Nous étions 50 dont 10 jeunes. Nous avons été reçu par le directeur du pôle Solidarité et son adjointe. Nous demandions 2 chambres pour le soir pour 4 jeunes à la rue en attendant un rendez-vous.

A 21h30 nous avons été évacué par les forces de l’ordre à la demande du DGS.

D’autres actions sont à venir.

Voir la suite sur le PDF joint :

Tract de l’Union syndicale CGT du CD de l’Loise | Avoir 18 ans dans l’Oise et être jeté à la rue... Le feriez-vous à vos enfants ?

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip