bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

CGT 93 | Pour l’arrêt des poursuites contre notre camarade Gildo ! Rassemblement de soutien et de lutte le 22 septembre au TGI de Paris !

Le matin du 22 septembre débute une série de cinq procès de manifestants arrêtés pendant le rassemblement pacifiste du 5 juillet 2016 à l’Assemblée Nationale, contre la réforme du code du travail et l’utilisation du 49.3.

Le 5 juillet était le premier jour de la reprise des travaux parlementaires sur la loi Travail à l’Assemblée Nationale. Tandis que le premier ministre Manuel Valls mettait fin au débat et empêchait le vote des députés, un rassemblement débute devant le bâtiment contre l’utilisation de l’article 49.3.

Un dispositif de maintien de l’ordre totalement disproportionné se met en place. CRS, gardes-mobiles, policiers en tenue anti-émeute se déploient pour enfermer les manifestants sur un trottoir du pont de la Concorde. Le quartier est ratissé et un millier de personnes susceptible de vouloir manifester sont fouillées et emmenées manu-militari dans la nasse. Un millier de personnes sont ainsi retenus pendant plus de cinq heures, jusqu’à ce que la police les raccompagne par petits groupes jusqu’au métro Concorde.

Les forces de l’ordre ont également frappé et arrêté plusieurs manifestants sans raison apparente. Certains d’entre eux, dont notre camarade Gildo, sont poursuivis dans une série de procès qui se tiendront le 22 et le 29 septembre au Tribunal de Grande Instance de Paris.

Après un conflit social qui a débuté au mois de mars, en but à l’opposition d’une majorité de citoyens, sans majorité à l’Assemblée, le gouvernement ne connait plus qu’une manière de gouverner, l’intimidation et la répression :
Pour témoigner de notre entière et pleine solidarité vis-à-vis des militants réprimés !
Pour exiger la relaxe de notre camarade Gildo, de la CGT de Plaine Commune :

Rassemblement de lutte le 22 septembre à 9h, au TGI de Paris
(Métro Cité, RER Saint-Michel ou Chatelet-Les-Halles).

Pour ceux qui souhaitent accompagner nos camarades lors de l’audience il est nécessaire de venir à 8h pour se soumettre à une fouille minutieuse et d’être calme en toutes circonstances.

Voir sur le site de la CGT : Communiqué de la CGT et de l’Union départementale de la Loire suite au rendu de jugement de Martin du 6 septembre 2016

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip