bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Suite de l’action du CD 92 | Ne relâchons pas la pression, l’administration peut céder !

Comme convenu, après maintes péripéties, la délégation des personnels, accompagnée de la CGT, a été reçue par Mme BECART en présence de M. VINCENT, DGA du Pôle solidarités, ainsi que de M. DAUVE du PRHF.

Après la manipulation nous laissant croire que l’administration ait pu céder sur le nombre composant la délégation, l’attaque frontale du DGA du PRHF visant à décrédibiliser la CGT et donc le mouvement légitime et les revendications des agents, le Conseil départemental, via ses représentants, n’a pas reculé d’un iota sur leur position, accentuant ainsi le fossé entre la réalité des situations vécues et la vision qu’en a l’administration.

Le comportement durant l’audience, parfois puéril et condescendant, les réponses détournées, les sous-entendus du DGA du PRHF démontrent pleinement, que les revendications ayant trait, par exemple, à la demande de suspension dans le non-renouvellement des CDD afin de permettre aux équipes d’assurer la continuité du service rendu à la population et d’anticiper les départs éventuels, sont légitimes. A confondre autoritarisme et autorité, laissant croire que rien n’a pu être obtenu dans l’immédiat, l’administration a pu mesurer le grand mécontentement et la colère des personnels.

Les agents mobilisés, représentants selon l’aveu même de M. VINCENT, 25% de grévistes au sein du pôle solidarités, sont une belle démonstration de force, pour ensemble, contraindre l’Administration à écouter.

Le nombre de gréviste a paru insuffisant aux yeux de M. VINCENT, nous vous donc invitons à amplifier la mobilisation dans les jours et les semaines à venir.

La CGT s’engage à être présente sur le terrain, aux côtés de toutes et de tous, pour décider avec les personnels des suites du mouvement à organiser. La CGT se fera d’une priorité de tenir, dans tous les services le demandant, des Assemblées Générales des personnels et ira donc jusqu’au refus de se rendre dans les réunions organisées par l’administration si ces dernières se déroulent aux mêmes moments. Notre rôle est d’être auprès des salariés dans les moments de luttes et non pas autour de réunions de pseudo-concertation et déjà, suite au mouvement d’hier, des Assemblées Générales se tiennent à l’initiative des personnels dès aujourd’hui.

Aujourd’hui, la CGT tient un discours vrai sur la surdité voulue de la direction et propose d’ors et déjà d’alerter l’ensemble des élus du Conseil départemental, des Maires et des Conseils municipaux, des Députés et Sénateurs des Hauts-de-Seine de la réalité vécue dans les établissements et de la façon dont le service est rendu à la population, sous la forme notamment de lettres ouvertes et de motion à faire adopter par les conseils municipaux.

Avec les personnels, nous ne relâcherons pas la pression et nous porterons les revendications légitimes. L’Administration peut céder !

CGT CD 92


Les revendications des agents au 21 juin 2016
Pétition des personnels du Pole Solidarités
Foyer ado - revendications 21062016
Tract | Ne relâchons pas la pressino, l’administration peut céder !
Article de presse - Le Parisien du 22062016

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip