bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Conseil départemental 31 - Même pas honte ! Ils ont voté ! Ils ont osé !

Le 12 avril 2016, les élus du CD31 ont voté à l’unanimité l’arrêt des prises en charge, à l’hôtel des mères avec enfants de moins de trois ans et des jeunes mineurs isolés.

Le lundi 2 mai 2016, nous avons assisté à la mise en application sans vergogne de leurs décisions.

Premières mises à la rue !

Des mineurs se sont présentés au CD31 pour demander de l’aide : fin de non recevoir.
Les agents du CD31 leur ont annoncé qu’il n’y avait plus de solution pour eux.
Certains sont repartis à la rue, un a refusé !

Aucun élément n’a été transmis par notre collectivité au tribunal pour protéger ces jeunes.
Les dirigeants et l’administration du CD31 ne sont pas venus et sont rentrés tranquillement chez eux en laissant le jeune complètement paniqué avec les collègues des syndicats qui ont refusé de se résigner à le laisser dans la rue. Le directeur de la DEF est resté dans son bureau !
Sur les conseils des avocats, les syndicats ont fait le choix d’accompagner ce mineur au commissariat pour réquisition vers le CDEF, c’est-à-dire pour qu’il passe la nuit dans un foyer .
Le comble, ce mineur était déjà pris en charge par l’ASE d’un autre département mais en fugue.
Merci donc aux collègues CGT et SUD de s’être occupé de ce jeune et d’avoir fait le travail en principe dévolu au CD31 !

Cynisme ? Désinvolture ? Peut-on tout se permettre au nom de l’idéologie ultralibéral ?
Remettre les fugueurs à la rue fait-il parti des nouvelles missions du CD31 ?
Une seule réponse face à cette indignité : le refus !

Venez nombreux exprimer votre colère et exiger le retrait de la décision du 12
avril 2016 !
RDV mardi 3 Mai 2016 à 12h ,devant le conseil départemental et tous les jours de 16h à 18h à la sortie du métro pour y tenir une permanence !

(un préavis de grève illimité a été déposé)

Télécharger au format PDF

Tract 2 mai

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip