bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Syndicat CGT des Territoriaux de Haute-Corse | Agression d’un militant de la CGT

Réaction et mobilisation du syndicat CGT et des personnels de la Mairie de Saint Florent, ils ont gagné un protocole de sortie de crise le 26 avril.

Le mouvement a permis d’obtenir :

-  La reconnaissance de la situation qui perdurait et notre bon droit.
-  Une enquête contre l’agresseur et sa suspension à titre conservatoire.
-  La protection fonctionnelle pour notre camarade.

Le soutien des camarades de la CSD 2B et de la Fédération des Services publics, de l’UD-CGT ont été prépondérant. L’après-midi commençait mal avec la venue d’un huissier de justice pour constater le soit-disant blocage du CTM. Historique, après l’agression physique dont a été victime le 21 avril notre responsable syndical et élu CGT au CHSCT du centre de gestion. Les agents avec le soutien de la CSD 2B faisaient usage de leur droit d’alerte et de retrait dès lundi 25 avril 6h00 pour faire face au danger grave et imminent que représente l’auteur des violences.

Mr le Maire est averti par courrier du droit de retrait exercé par ses agents ainsi que la Présidente du centre de gestion auquel nous demandons la convocation extraordinaire du CHSCT. La mise en congé ordinaire dès lundi matin du chef de service ne suffisant pas à apaiser les tensions et les craintes que ne se répètent les violences. Les agents ont poursuivi leur droit de retrait.

Mr le Maire qui est le chef des personnels a compris qu’il est de son devoir de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer et protéger la santé physique et mentale des personnels sous son autorité.

Sans la mobilisation des agents et de la CGT, il restait sourd aux revendications.

Forza A CGT !

Télécharger le communiqué au format PDF

Communiqué territoriaux Merria San Fiurenzu

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip