bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Conseil départemental 93 UFICT | Agenda social : c’est toujours attention danger !

Adresse aux cadres départementaux

L’UFICT-CGT organisation syndicale des ingénieurs, cadres et techniciens s’adresse
à vous au sujet des chantiers RH de l’agenda social.

Chaque jour, comme cadres, nous sommes confrontés à une mise sous
pression de plus en forte pour l’atteinte d’objectifs de plus en plus élevés avec
de moins en moins de moyens.
En tant que cadres, nous passons le plus clair de
notre temps à devoir justifier le remplacement des départs et des postes vacants ou
non occupés, à subir des délais de recrutement de plus en plus longs, à organiser le
travail d’équipes exsangues, à toujours présenter un budget à la baisse…
Accaparés par toutes ces tâches RH et budgétaires, que reste-t-il pour la mise en
oeuvre de nos missions, de nos métiers et du travail avec nos équipes ?

Une baisse programmée du budget de personnel en 2016…
Le budget départemental voté le 10 mars 2016 inscrit 94 000 euros en moins pour
les dépenses de personnel (hors assistantes familiales) malgré les dépenses
supplémentaires liées à l’effet « glissement vieillesse technicité » (GVT) et à la NBI
QPV (ex-ZUS). Conséquence : une diminution des effectifs départementaux en 2016.

… et une pression plus forte pour les agents restants.
Conclusion du Directeur Général des Services (DGS) dans l’interview à la Gazette du 21 mars 2016 : « Il y a 8300 cerveaux à utiliser au meilleur niveau de rendement ».
Est-ce ainsi que le DGS veut « renouveler le sens du travail » (même interview) ? Où
est l’humain dans tout çà ? Non, Monsieur Molet, nous ne sommes pas du temps
de cerveau disponible !

Avec les chantiers RH, la collectivité veut franchir une nouvelle étape.
Ils visent ni plus ni moins qu’à redéfinir la politique de personnel du Département
pour appliquer de nouvelles mesures d’austérité. Cadres départementaux, nous
serons contraints à mettre en oeuvre un projet de réduction des effectifs, de mise en
concurrence des agents et l’application de mesures coercitives. Comme l’ensemble
des agents de la collectivité, de toutes les directions, nous serons impactés par ces
mesures.

C’est pourquoi, en tant que cadres départementaux, nous ne sommes pas
dupes du discours d’accompagnement de la collectivité à ces « chantiers RH ».

Le courrier du Président adressé aux agents départementaux par mail, par courrier
postal et sur l’intranet, met en évidence sa difficulté à faire passer ce projet.

Nous étions présents en masse lors de l’assemblée générale du 22 mars.
Nous sommes signataires de la pétition intersyndicale.
Nous prendrons toute notre place pour que s’ouvrent de réelles négociations
sur l’emploi public, les conditions de travail et les parcours professionnels.

Télécharger ce document au format PDF :

Conseil départemental 93 UFICT | Agenda social : c’est toujours attention danger !

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip