bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Tract des syndicats Cgt des CD 92 et CD 78 : Pour la défense des services publics départementaux et Préavis de grève du syndicat CGT du Conseil départemental des Yvelines (78)

Monsieur le Président du Conseil Départemental,

Le contexte actuel est notamment marqué par le projet gouvernemental contre le Code du Travail, le projet de Loi Déontologie, les négociations sur les salaires dans la Fonction publique et la mise en œuvre des réformes territoriales dans un cadre budgétaire extrêmement contraint.

Dans les Yvelines, les orientations prises en renforcent les effets.

Sur toutes ces questions, notre organisation CGT est résolue à donner aux agents de la Fonction publique les moyens de se faire entendre.

Le projet de Loi travail constitue une attaque contre l’ensemble du monde du travail. L’abaissement des garanties collectives dans le secteur privé, outre ses conséquences désastreuses pour les salariés directement impactés, serait un nouvel élément confortant les attaques actuelles contre le Statut de la Fonction publique.

Ces attaques s’opèrent tant au plan national (cf. le projet de loi « déontologie ») que local (cf. réorganisations avec diminutions de moyens ; multiplication de structures juridique types EPCI, GIP, pour exercer des missions de service public ; externalisation...).

Il est donc de l’intérêt premier des salariés relevant du Code du travail et des agents régis par les règles statutaires de la Fonction publique de faire front commun contre cette nouvelle attaque portée par le gouvernement. Avec nos concitoyens qui, chaque jour plus nombreux, se font entendre, notre organisation revendique donc le retrait du projet de loi El Khomri et le renforcement du Code du Travail dans son rôle de protection des travailleurs.

Concernant les salaires dans la Fonction publique, la hausse mineure annoncée de 0,6 % en juillet 2016 puis 0,6 % en février 2017 ne permet absolument pas de compenser la perte cumulée de pouvoir d’achat créée par le gel de la valeur du point d’indice depuis 6 ans.

Cela nous renforce dans notre volonté d’en appeler à la mobilisation des personnels, tant sur la question salariale que sur les enjeux d’emploi et de moyens pour la défense et le développement des missions publiques.

C’est dans ce contexte que la CGT a déposé un préavis de grève national couvrant l’ensemble des agents des 3 fonctions publiques (Etat, Hospitalière, territoriale) du 17 au 31 mars 2016, et appelle à participer aux initiatives et mobilisations afférentes dans une démarche d’unité et de rassemblement.

Au Conseil Départemental des Yvelines, dans le cadre des réorganisations en cours dans les services du Conseil Départemental, nous portons les constats suivants :
Les politiques d’austérité à l’œuvre dans notre collectivité réduisent les effectifs et dégradent nos conditions de travail. Les fonctionnaires et agents territoriaux sont percutés dans leur vie professionnelle et familiale par les transferts de services et réorganisations administratives, les changements de missions, de fonctions, les mobilités induites...
En réduisant les moyens financiers consacrés au service public, ces politiques mettent à mal la capacité de répondre aux besoins de la population yvelinoise, notamment les plus fragiles.
Cette recherche d’économie à tout prix est renforcée par le projet de fusion et les rapprochements des services des Yvelines et des Hauts de Seine.

Dans ce contexte, notre organisation CGT dépose un préavis de grève pour le jeudi 31 mars 2016, de 00h à 24h couvrant l’ensemble des agents du Conseil Départemental et de ses Etablissements Publics, quels que soient leur fonction et statut (FPT, FPH, Contractuel).

Nous appelons le personnel à participer à la manifestation nationale sur Paris jeudi 31 mars après midi.
Nous demandons :

  • Le retrait du projet de Loi Travail et un code du travail protecteur
  • Le renforcement du statut de la fonction publique par l’arrêt des suppressions d’emplois et un plan de titularisation des emplois précaires
  • Une revalorisation significative du point d’indice
  • La réhabilitation du service public et de la Fonction publique comme outils garants de la satisfaction des besoins de la population dans l’intérêt général. Cela suppose une rupture complète avec le processus engagé de réforme territoriale et l’abondement des moyens pour un service public de proximité.
  • L’arrêt du processus « austéritaire » de fusion des Yvelines et des Hauts de Seine.

Nous vous prions de croire, Monsieur Bédier, à l’assurance de notre considération.

Pour le Syndicat CGT,
T.FOURNET, Secrétaire.

Préavis de grève CD78
Tract CD 78 - CD 92

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip