bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Tract de la Coordination Syndicale Départementale CGT des Hauts de Seine (92)

Coordination Syndicale Départementale CGT des Services Publics des Hauts
de Seine Syndicats CGT T2 "Vallée Sud" Mars 2016

REFORME TERRITORIALE, METROPOLE DU GRAND PARIS ENSEMBLE, INFORMONS NOUS, ORGANISONS NOUS La CSD CGT 92 des Services Publics et les Syndicats CGT et UGICT

CGT du Territoire T2 "Vallée Sud", réunis le
23/2/2016, ont décidé de mettre en place un comité de suivi des transferts des agents au nouvel établissement public territorial.

Ils ont adressé un courrier au Président du Territoire pour notamment informer que dans l’attente de nouvelles élections, ils ont mandat pour intervenir dans les équipements transférés et au siège de l’établissement Public Territorial, rencontrer les personnels et distribuer du matériel syndical, concernant les élections des représentants du personnel au Comité Technique, compte tenu des délais nécessaires à l’organisation du scrutin et à la mise en place d’un protocole électoral, il apparaît plus pertinent de prévoir cette élection au 2ème
semestre 2016, solliciter une rencontre sur l’élaboration du protocole électoral.
Au cœur de cette nouvelle organisation du territoire, une seule idéologie : la rentabilité financière !

Un seul objectif : soumettre les administrations publiques aux lois du marché !
Pour atteindre cet objectif, 3 axes de travail :

Réduire les capacités d’intervention de la puissance publique
territoriale en imposant notamment aux collectivités locales le
pacte de responsabilité et l’austérité avec 11 milliards d’économie,

Réduire et privatiser le service public. Pour cela, les communes, les intercommunalités, les départements et les régions sont sommés
de répondre à un objectif prioritaire : retrouver la croissance par un choc de compétitivité. Les collectivités doivent concentrer, fusionner, restructurer leurs compétences et leurs services, au mépris des principes de l’organisation décentralisée de la République basée sur la proximité, la libre administration, l’autonomie financière, la péréquation, la solidarité, la cohésion sociale et la démocratie locale.

Réformer le statut de la Fonction Publique et imposer le concept de flexibilité
dans la gestion des personnels comme gage de performance de l’action publique. La rationalisation des collectivités induit des réorganisations administratives, facteur de réduction des effectifs, par le renforcement des processus de mutualisation de services et de moyens entre collectivités.

La flexibilité de l’administration combinée à la mobilité forcée accentue l’insécurité professionnelle et les risques psychosociaux.

AGISSONS POUR DEFENDRE NOS DROITS, LE SERVICE PUBLIC, L’INTERET GENERAL TOUS CONCERNES PAR LA REFORME TERRITORIALE
Quel sera l’impact sur les droits des agents ? La rémunération ? La NBI ? Le déroulement de carrière (avancement de grade, promotion interne, mobilité professionnelle) ? Les conditions de travail (temps de travail, congés, accès
à la formation, santé au travail) ?

Les acquis sociaux divers (régime indemnitaire, 13ème
mois, protection sociale, activité sociale, restauration, transport) ?
Quel sera l’impact sur l’emploi des agents ? Suppressions de postes, non renouvellement de contrat, recrutement extérieur priorisé sur la mobilité interne ... ?
Toutes ces questions ne peuvent pas rester sans réponses. Toutes ces préoccupations ne doivent pas être traitées sans prendre en compte l’avis des syndicats et des personnels.

AUJOURD’HUI, comme hier, AGISSONS ENSEMBLE pour la revalorisation des salaires et l’intégration des primes dans les salaires, pour l’abrogation de la loi notre destructrice des services publics et de l’emploi.

Agissons ensemble pour le retrait du projet de réforme du Code du Travail qui constitue une attaque sans précédent contre l’ensemble du monde du travail et les droits de tous, les salariés, l’abaissement des garanties collectives dans le secteur privé ouvrant la porte à la destruction des règles statutaires de la Fonction Publique.
AUJOURD’HUI, comme hier, lors de la création de communautés d’agglomérations
ou de communes, AGISSONS ENSEMBLE POUR que l’Etat donne aux collectivités territoriales des moyens financiers à la hauteur des besoins des habitants, à service public ,emploi public avec les effectifs nécessaires,
le maintien de l’emploi de tous les non titulaires et la mise en œuvre d’un plan de titularisation, le maintien de tous les services et équipements,
des protocoles d’accords négociés avec les organisations syndicales représentatives garantissant les droits des agents acquis localement et ceux prévus par la loi, pas de mobilité forcée, des conditions de travail dignes de notre temps : non à l’accroissement des tâches, à l’isolement
professionnel, à la mise en concurrence, à la déresponsabilisation des cadres et des agents ...

L’information syndicale au personnel est un droit !

ENSEMBLE, AGISSONS POUR DÉFENDRE NOS DROITS ET LE SERVICE PUBLIC !
Pour tout contact, information

POUR EN DÉBATTRE, POUR AGIR,
nous vous invitons à participer à l’assemblée GÉNÉRALE du personnel du Territoire "Vallée Sud".

casc CGT février 2016
CSD 92

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip