bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Mobilisation au Conseil Départemental de Maine-et-Loire (49)

Au Conseil Départemental de Maine-et-Loire comme dans bien d’autres départements les difficultés financières de la collectivité sont mises en avant pour imposer des gels de postes, des modifications d’organisations de service, des mutualisations.

Ce département dont le président reconnait lui même qu’il est l’un de ceux qui affiche une masse salariale parmi les plus basses (en 2015 ratio de 143 € par habitant contre 172 € en moyenne), poursuit ses réorganisations de service au détriment de ses salariés et des usagers du service public.

En ce début 2016, ce sont les équipes de Maisons Départementales de Solidarités qui se mobilisent suite à une réorganisation du service social sur le territoire qui, malgré la volonté inverse affichée par le département éloigne la population du service social et rigidifie les procédures et les organisations de travail en spécialisant celui-ci avec des moyens humains insuffisants.

A l’appel d’une intersyndicale CGT et CFDT environ 150 salariés de ce secteur (20,59 des agents étaient grévistes) se sont réunis en assemblée générale puis devant l’hôtel du département afin de manifester leur mécontentement suite à cette réorganisation et de réclamer une prise en compte de leur remarques et de celles de leurs représentants syndicaux.

Suite au préavis de grève une première rencontre avait eu lieu avec l’administration et les élus, qui continuent à ne pas entendre la détresse des personnels.

Devant le succès de la mobilisation du 22 février l’action se poursuit avec une lettre ouverte aux élus et de prochaine HIS qui détermineront des suites à donner.

Article

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip