bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Territoriaux CGT de Bobigny | Le dialogue s’impose ! Lettre ouverte au maire

Le 12 janvier 2016, la CGT a sollicité un rendez-vous afin de vous remettre les centaines de signatures collectées auprès du personnel pour le maintien du poste de l’écrivain public ainsi que les noms de plusieurs contractuels sollicitant leur stagiairisation pour les C (liste envoyée en recommandé le 19 février 2016).et contrat de trois ans pour les A et B.

Un mois et demi après, nous n’avons toujours aucune date…
Quel mépris !
Quel manque de considération à l’égard des représentants du personnel ! Cette attitude, loin de nous décourager, nous renforce dans notre volonté à faire entendre haut et fort notre détermination à défendre notre Statut, l’emploi public, le Service Public.

La mobilisation pour la défense de la Bourse Locale du Travail est un bel exemple.
600 personnes mobilisées ont permis à la Municipalité de revenir à la raison en maintenant les locaux à disposition et en prenant en charge (fluide, ménage, etc.).

Nous poursuivrons notre dénonciation de l’arbitraire quotidien instauré en lieu et place de règles applicables à tous :
-  des salaires doublés en quelques mois ou augmentés de plusieurs centaines d’euros quand la grande majorité des agents à son salaire bloqué depuis 5 ans et que tous les services sont soumis à la diète (moins de 6 à 10% sur les budgets),
-  des emplois fictifs, des noms de personnes sur les organigrammes inconnues dans les services, et percevant pourtant un salaire tous les mois,
- un DGA qui se permet de faire un rapport suite à une altercation verbale avec un agent en dehors du temps de travail, et une DRH qui décide de prendre une mesure conservatoire avec une mise au placard magistrale de l’agent (affectation samedi et dimanche au cimetière). Sommes-nous encore dans un pays de droits avec une collectivité soumise au respect des lois,
- une violence qui s’invite dans les services, avec des élus, DGA et autres agents protégés qui font régner leur loi sur tous (déclaration du CHSCT du vendredi 19 février 2016).

Notre collectivité et ceux qui la dirigent doivent se plier au Droit et bien communs !
Nous nous battrons inlassablement, encore, et encore malgré les menaces, intimidations que l’on tente de faire peser sur certains.
Nous continuerons à informer, appeler nos collègues à la mobilisation contre l’injustice, l’impunité, le favoritisme.
Nous poursuivrons notre rôle de « lanceurs d’alerte » auprès de vous, des pouvoirs publics, des médias etc.

Nous renouvellerons notre demande de rendez-vous (pour les contractuels et écrivain public) et enverrons tous les deux jours un rappel jusqu’à l’obtention de celui-ci.

Vous pouvez compter sur la CGT pour poursuivre ce combat en toute transparence.


Télécharger cette lettre ouverte au format PDF :

Territoriaux CGT de Bobigny : le dialogue s’impose ! Lettre ouverte au maire

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip