bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué de la CGT de Paris-Habitat suite à l’article paru dans “Le Parisien” du samedi 30 janvier 2016 : Plusieurs faits scandaleux y sont, à raison, dénoncés

  • La révélation d’un parachute doré en cas de licenciement du DG provoque un sentiment profond d’injustice et d’incompréhension, de même que son salaire d’un montant annuel de …. que nous avions dénoncé validé ou non par les plus hautes instances.

A l’heure où les Services Publics sont censés se serrer la ceinture, n’oublions pas que l’office HLM est financé aux ¾ par les loyers de personnes aux revenus faibles et modérés ; ceci ne semble pas trop gêner nos cadres dirigeants.

Ce cadeau colossal de 500.000 €, qui correspond à 24 mois de salaire majoré à 25%, ne peut qu’indigner les salariés alors que les Négociations Annuelles Obligatoires 2015 se sont soldées par une augmentation générale de 0,4 à 0,6%.

La CGT de l’OPH de Paris Habitat demande à notre Directeur Général de RENONCER à cet avantage comme d’autres Directeurs Généraux l’ont déjà fait auparavant dans plusieurs établissements des Services Publics.

  • La CGT considère que l’attribution de logements sociaux à de hauts cadres très largement rémunérés, qu’ils soient ou non salariés à Paris Habitat, est totalement scandaleuse, d’autant que le nombre de logements sociaux est tellement insuffisant que trop de nos concitoyens dorment à la rue y compris parfois quand ils sont salariés.

Pour la CGT de Paris-Habitat, il y a une seule urgence : la construction dans les 3 ans à venir de plus de 100.000 logements sociaux de type “HLM”. C’est la seule modification réelle qu’il faut imposer au code de déontologie du Conseil d’administration de l’OPH de Paris, dès le mois de février. Nous serions ravis de l’entendre dire par la première Dame de la Mairie de Paris.

[...]

Notre syndicat rappelle qu’il faut souvent s’inquiéter des “Livres Blancs” qui apportent soudainement des révélations scandaleuses sur des organismes publics. C’est ainsi qu’il avait été, par le passé, mis fin à l’Office Public des HLM de la Ville de Paris. Elle appelle les salariés et locataires de l’OPH à la plus grande vigilance sur les développements à venir de ces révélations.

Communiqué

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip